Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux Exclusifs

logo du site
[accueil]  [chercher]


2008-12-04 00:00
review/T�l�phones

Romans and Barbarians


Décidément, Handy Games a décidé de se poser en spécialiste du jeu de stratégie sur mobile. Après un AD 1066 - William the Conqueror plutôt réussi, l’éditeur allemand remet le couvert avec Romans and Barbarians.

Comme son nom l’indique, Romans and Barbarians prend scène dans la Rome antique, en l’an -20 avant J.C. Une époque où les Romains doivent faire face aux invasions barbares. Dans la peau d’un simple sénateur ayant perdu son influence, vous décidez de prendre la place de l’Empereur. Usurpateur et dictateur, peu importe, tant que c’est vous ! Le look général des personnages est un vrai plus, très BD à la Astérix. Romans and Barbarians est un jeu de stratégie qui ne se prend pas au sérieux, il n’y à qu’à voir le sale garnement que vous incarnez, et les propos délirants qu’il tient !

Commençons par les bases : il y a dans le jeu deux paramètres fondamentaux : les Aureus (obtenus par les impôts) et les Sucus (vin local, cultivé dans les champs), deux ressources qui servent à la construction des bâtiments et à la formation de votre armée. La plupart des bâtiments peuvent être agrandis, et ces évolutions sont indispensables pour obtenir de nouvelles possibilités de construction. A noter que si votre palais est détruit, c’est la ville entière qui est perdue. Mais tout ne se résume pas à la gestion d’une armée et de la guerre : certaines catastrophes peuvent s’abattre sur vous : épidémies, période de sécheresse, etc.

Le Sucus pousse bien mon Caesar. Hips !
Les premières missions sont très courtes, elles peuvent durer à peine deux minutes. Il faut dire qu’il n’y a pas grand-chose à faire ou à construire, et c’est idéal pour assimiler les mécaniques de jeu. Ensuite, les choses deviennent plus sérieuses. Votre catalogue de possibilités d’actions et de constructions s’agrandit très rapidement, et c’est cette richesse de jeu qui fait la force de Romans and Barbarians. Malgré la variété de bâtiments à construire (forts, hôpitaux, colisée, champs, etc.) et d’unités à enrôler (archers, catapultes, centurions, gladiateurs, infanterie en formation de tortue, etc.), le tout reste étonnamment jouable.

Les menus sont rapides et accessibles. Un simple clic sur la zone de terrain permet de faire apparaître le menu de construction. Une pression sur le bouton # vous permet d’accéder au menu de gestion (recherche scientifique et impôts). Un conseiller vous informe en temps réel des avancées de votre province, ou des dangers qui la guettent. Et ils sont nombreux : invasions barbares, voleurs, révolte puis grève de la population…

Le déplacement de ses troupes se fait en deux clics, là encore il n’y a rien à redire, les parties sont particulièrement dynamiques.

Avec son mode Campagne et un mode de jeu libre, Romans and Barbarians propose une durée de vie conséquente pour un jeu mobile. Les amateurs du genre peuvent se laisser tenter et entrer dans la peau d’un Caesar despotique, mais éclairé, cela va sans dire !

Olivier B.





Jeu testé sur Nokia N70




Romans and Barbarians sur T�l�phones de type Strat�gie édité par Handy Games. Pour un joueur. Prix : 5 €. Note : 4 sur 5







Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux Switch

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM