Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux retro

logo du site
[accueil]  [chercher]


2008-02-28 00:00
review/PSP

Puzzle Quest : Challenge Of The Warlords




Imaginez un mélange de Bejeweled, des meilleurs jeux de rôle, d’Heroes of Might and Magic, de Pokémon, et enfin, du jeu de cartes à jouer Magic : vous obtenez l’excellent Puzzle Quest : Challenge of the Warlords. Ce mélange vous semble tout à fait improbable ? Il l’est ! Et pourtant, le résultat final tient parfaitement la route. Il est même diablement accrocheur.

Dans la peau d’un jeune prince, vous êtes amenés à prendre les rennes du pouvoir plus tôt que prévu. Non pas en siégeant confortablement sur un trône, mais en vadrouillant dans les quatre coins de votre royaume, et même au delà. Et rapidement, vous vous apercevez que quelque chose cloche. Recrudescence d’attaques de voyageurs, rebellions de provinces éloignées, apparitions de morts vivants... Vous allez devoir rapidement mener enquête et, surtout, mâter tous ceux qui prétendront au pouvoir.




Tous vont déplacement se déroulent sur une grande carte, à pied au début de l’aventure, puis à dos de créatures capturées plus tard. On va ainsi de villes en villages, de lieux communs en lieux remarquables. C’est également ici qu’évolue le scénario, où l’on choisi ses quêtes et où les dialogues s’engagent. Les combats, lorsqu’ils commençent pour une raison X ou Y, vous font alors passer dans la seconde et principale phase de jeu.

Puzzle Quest reprend les bases du célèbre Bejeweled : une grille pleine de pièces à éliminer, en déplaçant et en faisant concorder, selon les versions, des couleurs ou des formes (trois au minimum). Seulement là, ce ne sont pas de simples points que vous engrangez en récompense, mais du mana et des points de dégâts ! Explications.

Vous et votre adversaire disposez d’un capital de points de vie. Le but, bien évidement, est de le réduire à néant, dans un duel mortel au tour par tour. Pour ce faire, plusieurs solutions ! Vous pouvez, par exemple, aligner trois crânes de mort, ce qui aura pour effet direct de lancer un sort de dégâts à votre adversaire. Ou, plus subtil, d’éliminer des pièces de couleurs qui se convertiront en points de mana, qui existe en quatre types (rouge, jaune, bleue et verte). C’est là qu’un soupçon de Magic s’incruste : vous pourrez alors lancer et/ou combiner des sorts variés encore plus puissants. Facile, non ? C’est simple à prendre en main et, surtout, on comprend rapidement toutes les subtilités proposées par le gameplay.





Réalisation désuète mais principe accrocheur
Un exemple concret : vos combats remportés vous octroieront des points d’expérience, qui vous feront évoluer de level en level, comme dans n’importe quel RPG. Vous pourrez alors attribuer à votre personnage des points de compétence. Si vous décidez de le rendre puissant en magie rouge, il disposera dès le début de partie d’un capital de mana rouge, qu’il n’aura pas eu besoin d’accumuler. Amusez-vous à éliminer le mana des autres couleurs puis, au moment venu, lancez un sort de transformation qui pourra effet de transformer toutes les pièces rouges... en crânes. Ces nouveaux crânes, plus ceux déjà présents sur la grille, auront toutes les chances de s’éliminer entre eux automatiquement et en nombre. Ce qui aura pour conséquence directe de déchainer un combo dévastateur contre votre adversaire... Ce n’est là qu’une possibilité de jeu parmi des dizaines d’autres.

Chaque magie possède ses propres caractéristiques, sa batterie de sorts qui va bien avec... Ces sorts s’apprennent en faisant évoluer votre personnage ou chez vos adversaires battus. Vous pourrez aussi équiper votre héros de divers objets trouvés, crées ou achetés au cours de l’aventure. Ajoutez à cela la possibilité d’embarquer une douzaine de compagnons qui vous procureront des bonus de caractéristiques, la possibilité de capturer des créatures, de construire et développer sa propre ville... Restons-en là pour vous garder tout de même quelques surprises.




La réalisation de Puzzle Quest : Challenge of the Warlords ne paie franchement pas de mine. Graphismes 2D un brin désuets (et même un peu trop « propres », typiquement dans le style PC), animations minimalistes lorsqu’elles ne sont tout simplement pas inexistantes... On a même relevé quelques ralentissements, inexplicables pour la PSP. C’est plutôt léger, mais en quelques minutes, on est happé par le jeu, par l’envie de progresser, de faire évoluer son personnage et, surtout, de combattre toujours plus gros que soit. La difficulté, un peu relevée, n’en demeure pas moins équilibrée et progressive. Comptez une bonne trentaine d'heure de jeu si vous voulez tout faire, missions secondaires incluses, ce qui est fort honnête au vu le prix de Puzzle Quest. Dommage par contre que votre personnage soit limité au niveau 50.

Attention, Puzzle Quest : Challenge of the Warlords peut se révéler être une véritable drogue dure, capable de vous scotcher des heures et des heures sur votre PSP !


Olivier B.












Puzzle Quest : Challenge Of The Warlords sur PSP de type R�flexion édité par Koch Media. Pour 1 à 2 joueurs. Prix : 30 €. Note : 4 sur 5







Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux Switch

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM