Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux retro

logo du site
[accueil]  [chercher]


2001-10-01 00:00
review/Game Boy Color

Zelda : Oracle of Seasons et Oracle of Ages



Certains crieront au blasphème : en effet, ce n’est pas Nintendo qui a développé les nouveaux Zelda, mais Capcom. Initialement, trois titres devaient voir le jour. Finalement, ils ne seront que deux. Il est possible de jouer à chaque épisode indépendamment. Mais, grâce à une astuce marketing devenue classique, chaque cartouche récompensera les aventuriers de mots de passe utiles pour débloquer des mondes secrets de l’autre, avec de nouveaux personnages à la clef, un boss spécial, etc. De même, il est possible d’échanger des éléments entre les deux jeux lorsqu’ils sont reliés par un cable link. Mais qu’on ne s’y trompe pas, contrairement aux premiers Pokémon qui reprennent un monde identique, chaque Zelda offre un environnement propre.



Dans Oracle of Seasons, Link devra retrouver des essences de saisons. Elles sont dispersées dans huit donjons depuis le chaos provoqué à Holodrum par l’incarcération de Din, l’oracle des saisons, par l’infâme général des ténèbres, Onox. Pour l’aider, de nouveaux amis le rejoindront, comme Ricky le kangourou, Moosh l’ours ailé ou Dimitri le dodongo (!).

Tout au long de l’aventure, Link pourra ramasser des objets plus ou moins magiques : des gants magnétiques pour interagir à distance avec les objets métalliques, un boomerang téléguidé, etc. L’objet le plus utile est, sans aucun doute, le sceptre des saisons qui permet de changer le climat. Il sera ainsi possible d’ouvrir de nouvelles routes en gelant des lacs, par exemple. Innovation : chaque paysage possède quatre apparences, selon la période de l’année. Autres nouveautés : Link peut planter des graines et obtenir des fruits magiques qui changeront ses caractéristiques, le héros devra faire expertiser les anneaux trouvés pour connaître leurs caractéristiques avant d’utiliser leurs pouvoirs.



Dans Oracle of Ages, la trame est similaire. La magicienne des ténèbres, Veran, a utilisé ses pouvoirs pour trafiquer le temps (pas la météo, l’espace-temps !), après avoir enlevé l’oracle des Ages, Nayru. Link devra trouver les essences du temps dispersées dans… huit donjons, pour sauver le monde de Labrynna. Grâce à la harpe des Ages, notre héros pourra voyager dans l’histoire. Ici encore, le monde change en fonction de vos décisions : si quelque chose va mal dans le présent, c’est que les événements passés ne se sont pas déroulés au mieux. A vous d’y remédier ! Ce volet apporte son lot de nouveaux objets magiques : le grappin pour échanger votre place avec celle d’un ennemi ou d’un objet, le bracelet de force qui décuple votre puissance, etc.



Bien sûr, les deux épisodes utilisent le même moteur. Graphiquement, ils reprennent le style des précédents Zelda sur Game Boy, en plus fin et détaillé. Mais c’est aux différents volets, sur toutes les consoles (NES, N64, etc.) qu’ils font des clins d’œil. On retrouve des personnages emblématiques et autres ermites cachés sous des rochers. La musique est toujours aussi envoûtante et, surtout, l’aventure reste passionnante !

Little







Test publié dans Pocket Magazine n°9




Zelda : Oracle of Seasons et Oracle of Ages sur Game Boy Color de type Action/RPG édité par Nintendo. Pour un joueur. Prix : 37 €. Note : 5 sur 5







Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux Switch

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM