Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux Vita

logo du site
[accueil]  [chercher]


2007-11-07 00:00
review/Nintendo DS

Gyakuten Saiban 3 / Ace Attorney : Phoenix Wright - Trials and Tribulations (JAP)



Troisième de la série Gyakuten Saiban et troisième remake sur DS, Gyakuten Saiban 3 peut être considéré comme le point culminant de la trilogie Phoenix Wright, et ce pour diverses raisons.
Le jeu lancé, aucun élément neuf ne surprend. Le démarrage, écran d’accueil : copie carbone des deux précédents. La charte graphique dans son ensemble n’a pas évoluée depuis le deuxième, et c’est ainsi qu’on reprend rapidement ses marques. Le système de jeu étant bien conçu, les nouveaux joueurs n’auront aucun mal à s’y habituer.



Sauf que voilà, Gyakuten Saiban 3 surprend dès la première affaire. Là où on s’attendait à retrouver Phoenix, eh bien... on le retrouve, mais sur le banc des accusés, défendu par Mia Fey, son futur mentor alors novice à ce moment-là, 6 ans avant le début de Gyakuten Saiban 1. Une manière originale de lancer une affaire faisant office de tutorial (et quel tutorial !) et de ne pas refaire le coup du Phoenix novice trois fois.

Coté nouveautés, Gyakuten Saiban 3 est le plus avare de la série, si ce n’est une affaire supplémentaire (courte) par rapport au 2 (et hélas aucune affaire supplémentaire conçue pour la DS). Il reprend tous les mécanismes et rouages de Gyakuten Saiban 1 et 2 : vous devrez toujours faire des investigations, poser des questions aux gens lors de la phase d’investigations ou encore découvrir leurs secrets avec le système de Psyche-Lock (verrous mentaux indiquant que la personne vous cache quelque chose, auquel cas il faudra la persuader de révéler son secret en lui présentant des preuves gênantes pour elle), et défendre votre client lors du procès. Rien de vraiment neuf sous le soleil, à part le fait que les affaires sont encore plus longues, mieux ficelées et plus équilibrées (le nombre de phases de procès et d’exploration passe à deux à ce propos, permettant un rythme de jeu moins lourd).



Pour ce qui est de l’histoire, les affaires sont fichtrement bien écrites, avec des retournements de situation diaboliques et originaux (qui ne ressemblent pas à des affaires précédentes, à l’exception d’une). Un nouveau procureur charismatique tapant moins sur les nerfs que Von Karma fait son apparition, j’ai nommé Godot, et toute une gamme de personnages très attachants. Mais c’est surtout la trame de fond qui est superbement bien menée, mais nous n’en dirons pas plus. Aussi le fait de contrôler d’autres avocats que Phoenix comme Mia ou quelqu’un-dont-je-tairai-le-nom ajoute de la fraîcheur dans le jeu.

L’humour est un trait imputable à Gyakuten Saiban. A ce propos, les traducteurs anglais s’en sont donnés à cœur joie, et on se surprend rapidement à regarder après chaque objet ou à présenter n’importe quel objet aux témoins pour voir ce qu’ils vont répondre. A ce propos, des répliques sont destinées à devenir cultes, comme :

Maya : SuPer Admin Restriction Data Access ? But this is madness !
Phoenix : No Maya, this is SPARDA.

ou :

Bikini : So you could call me an "immaterial girl".
Gumshoe : Guess you live in an "immaterial world" too huh ?



Mais Trials and Tribulations n’est pas parfait. On pourrait lui reprocher un manque d’innovations dans son système de jeu, quelques incohérences ou bizarreries pourtant évidentes - vous avez déjà vu quelqu’un possédé utilisé comme une preuve ? - une certaine linéarité pourtant associée au genre qui peut être énervante lorsqu’on bloque, des graphismes mêmes redessinés pas vraiment dignes de la DS ou encore, comme déjà dit, l’absence d’une affaire spéciale DS exploitant ses capacités.

Rusty Frozbite






Gyakuten Saiban 3 / Ace Attorney : Phoenix Wright - Trials and Tribulations (JAP) sur Nintendo DS de type Inclassable édité par Capcom. Pour un joueur. Prix : 40 €. Note : 5 sur 5







Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux Switch

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM