Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux retro

logo du site
[accueil]  [chercher]


2006-12-29 00:00
review/PSP

Metal Gear Solid : Portable Ops (US)




La série mythique d’Hideo Kojima fait enfin une incursion sur la portable de Sony. Après deux pilules un peu acides (Metal Gear Acid 1 et 2), enfin quelque chose de solide : Portable Ops !
Le dernier-né de la saga nous remet dans la peau de Naked Snake, à savoir Big Boss, six ans après la réussite de l’opération Snake Eater (évènements de Metal Gear Solid 3 : Snake Eater/Subsistence, sorti sur PS2). Snake se réveille dans une cellule, ne sachant visiblement pas où il est ni pourquoi il est ici. Après un interrogatoire mené par un certain Cunningham, mettant en place le contexte, et une mini-phase de tutorial guidée par une figure emblématique de la série sévèrement rajeunie, le jeu peut enfin commencer.





Le gameplay de cet opus est sans conteste son point fort. Tous les meilleurs éléments des meilleurs épisodes ont été gardés, et les principaux défauts gommés. Ainsi, la caméra est désormais à la troisième personne, permettant de mieux voir les gardes. Étant donné que le jeu est prévu pour être joué avec cette vue, il n’en souffre pas, contrairement à Subsistence qui devient très facile dans cette configuration. Le radar, de retour, est remanié : désormais, il ne détecte plus que les sons, mais reste quand même utile. Un lock automatique a été intégré, pour plus d’aisance, et une vue à la première personne est également disponible (il est possible de se déplacer avec). Toutes les actions possibles dans les anciens Metal Gear Solid le sont aussi ici : ramper, tenir en joue, se maintenir par un bord, frapper au mur, prendre un otage, cacher un corps, faire une prise CQC, interroger, etc. En fait, ne manque que la possibilité de se coller à un mur en étant accroupi, mais cela tient plus du chipotage qu’autre chose et surtout du camouflage de Metal Gear Solid 3.





A toutes ces bonnes choses s’ajoute une nouveauté essentielle : la gestion d’escouades. En effet Snake n’est plus seul, et il lui est possible de recruter toutes sortes de soldats ou personnes, y compris les boss. Une escouade se compose de quatre soldats, Snake inclus. On peut avoir au total quatre escouades pouvant opérer sur le terrain. L’intérêt de jouer avec d’autres soldats et de switcher entre eux pendant la mission est multiple : il est alors plus facile de capturer des soldats, certains membres de votre escouade ont des capacités spéciales vous facilitant la vie (plus rapide, plus puissant, pouvant soigner des blessés, pouvant renvoyer des objets dans votre camion, etc.). Utiliser ces capacités augmente leurs statistiques. De plus, un soldat habillé de la même manière que ceux d’une zone donnée passe inaperçu (sauf si vous faites une bêtise !). Ajoutez à cela la possibilité d’envoyer des espions dans chaque zone du jeu pour obtenir des missions annexes (qui peuvent vous fournir des armes spéciales, objets ou personnages), de former une équipe de techniciens pour obtenir de nouvelles armes et objets (dont le très convoité et célèbre camouflage optique) et une équipe de médecins pour soigner vos soldats, et vous obtenez un système de jeu en béton armé. Sans conteste le meilleur Metal Gear Solid jamais sorti à ce jour de ce point de vue-là !

Aussi, ceux qui détestaient les longues phases de cinématiques, dialogues et codecs vont être ravis : portable oblige, elles sont beaucoup plus courtes, et les vidéos restent plutôt rare tout en étant très réussies : dans le même style que Digital Comic, on a le droit à de la BD-animée lorsque le scénario fait une grande avancée (et quel scénario, du niveau de MGS3 !). En ce qui concerne le son, rien à signaler : les bruitages conviennent parfaitement, la musique est excellente (et le thème principal Calling into the Night est aussi beau que Snake Eater) et les doublages au poil. Metal Gear Solid : Portable Ops tournant avec le moteur de Subsistence, il est à ce jour le plus beau jeu PSP 3D existant, avec Daxter.





Alors MGS : PO, jeu parfait ? Eh bien non, quelques défauts sont à prendre en compte. Tout d’abord la maniabilité : même si elle est très précise et permet de déplacer le personnage avec facilité, elle nécessite un petit temps d’adaptation, PSP et manque de boutons oblige (par exemple, le stick analogique n’étant pas celui de la PS2, marcher lentement nécessite de garder appuyé, ou d’appuyer une fois, selon votre configuration, sur Triangle), même si la disposition des touches est entièrement configurable. Si vous voulez vous déplacer avec Triangle, Rond, Croix et Carré et avoir une jouabilité de FPS, libre à vous ! Rajoutons à cela une caméra parfois un peu capricieuse (heureusement le bouton L, qui sert à la visée à la troisième personne, replace aussi la caméra de manière efficace) et surtout un jeu trop court et facile (pour un vétéran de MGS, le jeu aura résisté 14 heures et ce, en effectuant une grosse partie des missions annexes). Néanmoins le replay value est important, ne serait-ce que pour débloquer des personnages cachés spéciaux comme Teliko, Venus, Ocelot et j’en passe. Et ce, sans compter le mode multi-joueurs online qui promet de longues heures de jeu.

Metal Gear Solid : Portable Ops réussit donc une fort belle entrée pour le genre Tactical-Espionnage-Action, là où Splinter Cell avait déçu, et peut se targuer d’être LE meilleur MGS jamais sorti, du fait de son gameplay aux petits oignons. Bref, achetez-le ! Comme ça, nous aurons bientôt le droit à Metal Gear Solid : Portable Ops 2...

Rusty Frozbite






Metal Gear Solid : Portable Ops (US) sur PSP de type Action édité par Konami. Pour 1 à 6 joueurs. Prix : 50 €. Note : 4 sur 5







Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux Switch

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM