Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux retro

logo du site
[accueil]  [chercher]


1999-11-25 00:00
review/WonderSwan

Buffers Evolution (JAP)


A première vue, on se trouve face à un jeu de plates-formes tout bête. Ce n’est pas tout à fait faux, mais d’autres subtilités sont présentes et transforment le titre en un hybride, mi-plates-formes, mi-course.

Lorsque l’on allume la WonderSwan, on est accueilli par une petite introduction (avec une musique vraiment sympa) qui présente le scénario. En gros, il se résume à sauver le monde grâce à des animaux robotisés ! Un peu comme d’habitude quoi... Arrivé à l’écran titre, on a le choix entre deux modes de jeu différents : Enduro et SS.





Le mode Enduro n’a pour autre objectif que le parcours du niveau dans un temps record. Le mode SS, quant a lui, nous demande de réduire en poussière tous les ennemis du niveau le plus vite possible puis d’atteindre la sortie. Une fois le mode choisi, on doit ensuite sélectionner son personnage parmi les trois existants : le lion, le rhinocéros et l’aigle. Petit point intéressant, chaque animal a un avantage : l’aigle saute plus haut, le rhinocéros est plus résistant... Il faudra donc bien faire son choix suivant les niveaux et son mode de jeu.

Nous avons ensuite le choix entre deux cases vides (pour l’instant) qui contiendront de nouveaux modules. En effet, lorsque l’on joue, on trouve ci et là dix items et trois modules Dash dans chaque niveau. Une fois tout ceci obtenu, on se retrouve avec un nouveau module que l’on pourra fixer à notre animal. Celui-ci pourra alors se transformer (de l’avion, au poison en passant par le jet ski...), ce qui permettra bien entendu de pulvériser tous les records de temps, si ces options sont utilisées correctement.





Les graphismes de Buffers Evolution (en noir et blanc) sont assez fins pour les personnages et parfois pour les décors. « Parfois » seulement : en effet, ces derniers sont assez souvent un peu vides. En ce qui concerne la jouabilité, les personnages répondent au doigt et à l’œil. Elle est simple et efficace : un bouton pour sauter et l’autre pour se transformer (deux pressions)... et bien entendu la croix pour se diriger. C’est rapide et fluide, sauf pour l’animation des personnages, peut-être un peu trop « robotisée » comme s’il lui manquait quelques étapes. Les musiques sont tout simplement superbes, bien rythmées et collent parfaitement au genre mais sont comment souvent... un peu répétitives. Coté sons, les bruitages sont plutôt discrets. On notera la présente de quelques voix digitalisées d’assez bonne facture.

La durée de vie de Buffers Evolution est correcte. Comptez 18 niveaux en Enduro et SS). Si l’on veut obtenir toutes les transformations et effectuer des records notables, elle devient même assez conséquente pour le genre. Original et sans prise de tête !

Dark Wolf







Buffers Evolution (JAP) sur WonderSwan de type Action édité par Bandai. Pour un joueur. Prix : 30 €. Note : 4 sur 5







Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux Exclusifs

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM