Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux 3DS

logo du site
[accueil]  [chercher]


2014-08-06 00:00
review/iPhone

Castle Doombad


Non, Castle Doombad n'est pas une parodie des vénérables FPS d'id Software, Doom et Wolfenstein/Return to Castle Wolfenstein (les vieux de la veille comprendront les références). Le nouveau jeu iPhone/iPad d'Adult Swim Games, réalisé en collaboration avec Grumpyface Studios, est en réalité un jeu de tower defense vertical qui prend place dans... une tour. Original, non ?

En fait, dans Castle Doombad, le joueur tient le rôle d'un affreux « jojo» , le seigneur maléfique Dr. Lord Evilstein. Ce dernier a kidnappé une princesse qu'il compte bien garder captive. Mais c'est sans compter les héros qui pullulent dans la région... Il n'a donc qu'une solution : truffer d'armes offensives et défensives la tour qui lui sert de château pour détruire les forces d'invasion. Ici, il n'y a pas d'argent à collecter : Dr. Lord Evilstein nourrit ses pouvoir de la peur qu'il inspire. Ainsi, régulièrement, la princesse terrifiée pousse des cris qui se transforment en une sorte d'énergie qui permet d'acheter des balistes géantes, des distributeurs d'acide ou bien encore des trappes mortelles, mais aussi des créatures sombres bien vivantes. Vous l'aurez compris : certains éléments sont fixes, d'autres se déplacent à la recherche d'ennemis.

Chaque partie se déroule sur plusieurs étages à la fois, les ennemis pouvant passer de l'un à l'autre par des escaliers ou des portes. Ce concept, finalement assez simple, donne des possibilités stratégiques assez géniales et qui n'ont de limite que l'imagination des développeurs. Les possibilités offensives et défensives sont nombreuses, mais en plus sont introduites en cours de partie diverses variantes. Par exemple, un mur extérieur s'effondre, laissant passer de nouvelles forces ennemies en un point imprévu. Ou bien encore, lorsque brusquement, la tour se voit complétée d'un nouvel étage, chamboulant partiellement votre stratégie patiemment mise en place... Par exemple, vous aurez construit des générateurs de peur (un achat neutre qui n'attaque pas les ennemis mais qui produit de l'énergie régulièrement, à petites doses) que vous aurez mis initialement à l'abri d'éventuelles attaques : ces générateurs ne seront plus forcément à l'abri suite à l'extension de l'aire de jeu et il faudra donc effectuer des ajustements d'urgence afin de conserver sa capacité de production.

Castle Doombad est véritablement un jeu d'une conception aussi intelligente que rafraîchissante car, comme dans un Plants vs Zombies, il y a de très nombreuses techniques pour vaincre. Pour ne rien gâcher, le style cartoon des graphismes sied parfaitement au genre, tout comme la musique et les sons. C'est beau, coloré, plein de bonne humeur. Et, avec 60 niveaux proposés à ce jour, la durée de vie s'élève à plus de dix heures, à condition d'être un brin perfectionniste et de vouloir obtenir la meilleure note partout. Pour finir, notons que si Castle Doombad est proposé sous la forme d'un free-to-play, les achats intégrés sont parfaitement optionnels et, avec un peu de patience et beaucoup de réflexion, il est possible de finir le jeu sans dépenser un centime.

Pour faire court : Castle Doombad est, sans l'ombre d'un doute, un candidat au titre de meilleur jeu de stratégie mobile de l'année 2014.

Olivier B.







(Version testée : 1.1.2 sur iPhone 5 et iPad Air)




Castle Doombad sur iPhone de type Tower defense édité par [adult swim]. Pour un joueur. Prix : 0 €. Note : 5 sur 5




Discussion sur le forum Yaronet





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux Vita

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM