Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux retro

logo du site
[accueil]  [chercher]


2013-07-01 00:00
review/PS Vita

Hotline Miami


Pour décrire simplement Hotline Miami, imaginez la rencontre entre Loaded, le jeu d’action sanglant de Gremlin Interactive paru - notamment - sur PlayStation en 1995, et GTA, un autre jeu d’action bien plus culte encore, celui de Rockstar Games (1997). Pourquoi prendre deux références aussi anciennes pour décrire Hotline Miami ?

Pour différences raisons. Tout d’abord, parce que Hotline Miami adopte une vue aérienne en 2D, tout comme Grand Theft Auto. Autre point commun avec le jeu de Rockstar Games : le ton totalement irrévérencieux et décalé. Dans Hotline Miami, on contrôle un tueur psychopathe dont la mission est d’assassiner des malfrats. Batte de baseball, tuyauterie, fusil à pompe… Peu importent les moyens, seul le résultat compte ! On retrouve aussi l’aspect « exploration de labyrinthes » à la Loaded, avec le côté ultra-sanglant du jeu de Gremlin. Les corps laissent au sol de lourdes trainées de sang. Lorsqu’un ennemi est simplement sonné, on lâche l’arme que l’on tient à cet instant et on l’achève à coups de poings rageurs. C’est gore ! Et ça l’est encore plus lorsque l’une des ordures se traine lamentablement au sol… Bref, tout comme Loaded en son temps, Hotline Miami n’est pas à mettre entre toutes les mains, loin de là même !

Ceux qui sont en mesure d’apprécier ce genre de jeu vont passer un très, très bon moment. Car jouer à Hotline Miami est un challenge de tous les instants. Les ennemis sont rapides et sans pitié, bien qu’un peu idiots. C’est un jeu à l’ancienne où la moindre erreur est fatale. Traduction : un raté, c’est le game over assuré, aussi bien qu’un retour à la case départ du niveau. Il y en a vingt en tout, ce qui correspond à une durée de vie d’environ quatre à cinq heures. En début de partie, on sélectionne un masque d’animal qui octroie des capacités supplémentaires. Il y en a un bon paquet à collectionner et plusieurs dizaines d’armes à ramasser au sol ou sur les ennemis. Bref, en matière de contenus, pour un jeu à moins de dix euros, l’offre d’Hotline Miami est correcte.

Hotline Miami est un portage qui propose quelques spécificités PS Vita. Un masque exclusif tout d’abord : celui du taureau enragé. Lorsqu’on le porte, le décor passe en noir et blanc, à l’exception des éclaboussures de sang rougeoyantes des cadavres que vous laissez derrière vous. Ambiance ! L’autre petite nouveauté concerne les contrôles. Disons-le franchement : ils ne sont pas fantastiques sur PS Vita car trop imprécis, l’héritage PC (combinaison clavier/souris) se fait sentir. Pourtant, avec son double stick, la PS Vita avait tous les arguments de son côté. Pour y pallier, les développeurs ont introduit un système de lock automatique qui impose de cliquer sur l’écran tactile. C’est peu pratique à l’usage, mais toujours mieux que rien.

C’est une certitude, Hotline Miami ne plaira pas à tout le monde. Ses graphismes (volontairement) datés, sa musique électrifiante et sa difficulté intransigeante devraient pas mal rebuter. Mais croyez-nous sur parole, l’expérience vaut le coup. Se cacher derrière une porte en serrant dans ses petites mimines une batte de baseball pour aller fracasser le crane de trois malfrats en une fraction de seconde est une expérience pour le moins jouissive !

Olivier B.







Hotline Miami sur PS Vita de type Action édité par Devolver Digital. Développé par Dennaton Games. Pour un joueur. Prix : 8,99 €. Note : 4 sur 5




Discussion sur le forum Yaronet





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux retro

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM