Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux Vita

logo du site
[accueil]  [chercher]


2012-12-20 00:00
review/iPhone

Middle Manager of Justice


Dans l’univers imaginé par le studio Double Fine Productions (Psychonauts, Brütal Legend, etc.), les super-héros sont parfaitement intégrés dans la société. De fait, ils sont même employés par des entreprises privées pour lutter contre le crime ! Vous voilà à la tête d’une petite filiale qu’il va falloir monter de toutes pièces, dans une ville pas très sûre. Bienvenue dans le jeu de gestion Middle Manager of Justice !

Au départ, les locaux de votre petite entreprise sont vides. C’est tout juste si vous avez un bureau et un fauteuil sur lequel vous assoir ! Il va donc falloir s’équiper progressivement, en fonction des revenus que l’on tirera des missions réussies. Une salle d’entraînement, une salle de repos... Et c’est parti ! Ou presque : il faut aussi recruter des héros. Enfin, un seul pour commencer, il vous est généreusement offert par la maison-mère.

Finalement, le crime paie assez bien
Ensuite, il faut se rendre sur la carte de la ville, divisée en quartiers, et d’accepter les missions proposées. Il s’agit en réalité de signalements de malfrats en train d’opérer un crime. Et comme ils sont pris sur le fait, ils ne vont pas rester bien longtemps sur place... A vous d’engager la mission avant que le chronomètre ne soit écoulé. A moins que vous ne préfériez vous occuper de vos troupes au siège de l’entreprise en les entraînant pour augmenter leurs capacités ou en faisant prendre du repos aux héros qui ont mordu la poussière.

Le côté management est assez simple, pour ne pas dire simpliste. Mais c’est le cas de 90 % des productions du genre sur iOS. Reste que plus l’on avance dans l’aventure, plus des éléments se débloquent. On pourra, par exemple, construire un laboratoire qui servira à la recherché de nouveaux objets et équipements, indispensables pour progresser, ou bien encore d’autres salles d’entraînement pour apprendre de nouvelles compétences spéciales. Si l’action est répétitive, il n’y a jamais de temps mort car il faut s’occuper de tout le monde, tout le temps. Il y a aussi quelques séquences alternatives qui viennent un peu rompre la monotonie, tels que les combats contre des boss loufoques ou bien encore cette scène où il s’agit de stopper la course folle d’un bus scolaire qui a perdu ses freins...

Lorsque des combats s’engagent contre les fripouilles du coin, c’est assez simple : les héros se bastonnent semi-automatiquement. Les coups standards pleuvent seuls tandis que vous choisissez d’activer tel ou tel pouvoir spécial, avec un temps de recharge ensuite imposé. Bref : c’est très peu interactif et, à la longue, franchement peu passionnant. La clé de la victoire réside essentiellement dans les caractéristiques des héros. Si cela ne « passe » pas au premier coup, on s’entraîne un peu pour gagner en puissance, résistance ou intelligence, et on revient à la charge. Il faut aussi garder un œil sur le moral des troupes, ainsi que sur celui des habitants qui paieront plus s’ils sont dans de meilleures dispositions.

L’humour ne fait pas tout
Manager of Justice est un freemium, c’est-à-dire que le jeu est proposé gratuitement. Mais il s’agit d’un freemium équilibré. On peut choisir de recourir aux DLC payants, mais cela ne servira qu’à accélérer le cours de la partie. C’est totalement optionnel et à aucun moment on se retrouve avec ce mauvais sentiment d’être bloqué et de devoir payer pour progresser. Un bon point donc. Il y en a d’autres : la réalisation graphique et sonore. Le résultat sied à merveille au genre, avec un style assez naïf pour ce qui est des dessins, et quelques petites animations humoristiques pour accompagner le tout.

Mais le vrai point fort du titre réside sans conteste dans son humour décapant, distillé à petites doses à tous les niveaux : dialogues, affiches accrochées aux murs, menus... Un bel effort, qui passera malheureusement inaperçu pour beaucoup de joueurs puisque Manager of Justice n’est proposé, pour l’heure, qu’en anglais ! C’est fort dommage, espérons que cela soit corrigé dans de futures mises-à-jour.

Vous l’aurez compris, Manager of Justice séduit par son approche originale. La mécanique de jeu, quant à elle, ne surprend pas vraiment et se révèle rapidement répétitive, à la manière d’un Tiny Tower... Finalement, pour Double Fine Productions, cette première tentative sur iOS n’est pas une grosse prise de risque.

Olivier B.





(Version testée : 1.0.2 sur iPhone 5)



Middle Manager of Justice sur iPhone de type Gestion édité par Double Fine Productions. Pour un joueur. Prix : 0 €. Note : 3 sur 5




Discussion sur le forum Yaronet





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux Switch

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM