Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux Switch

logo du site
[accueil]  [chercher]


2012-08-28 00:00
review/PS Vita

Frobisher Says!


Lorsqu’on lance une première partie de Frobisher Says! sur PS Vita, la surprise est de mise. Qu’est-ce donc que ce « truc » ? Il faut s’y prendre à deux fois pour comprendre le principe du jeu Sony Computer Entertainment qui se la joue « Jacques a dit ». Le titre ne ressemble à rien de connu jusqu’alors, les menus sont confus au possible et l’on perd avant d’avoir compris quoi faire. En réalité, Frobisher Says! n’est qu’une succession de mini-jeux stressants à souhait, censés garder le joueur sous tension à tout moment. Sauf que...

Chaque mini-jeu qui se succède est chronométré. Un homme repose dans un bain qu’il a fini de prendre. Que faut-il faire ? A vous de deviner qu’il s’agit de retirer le bouchon de la baignoire pour laisser s’écouler l’eau ! Plus tard, vous devrez sécher « un teckel vraiment très long ». Là, c’est plus facile à deviner : il s’agit de le frotter en secouant frénétiquement votre doigt sur l’écran. Vous trouvez ça complètement idiot ? Nous aussi. Plus tard encore, vous devrez aider un crocodile à trouver un Flamby géant dans une sorte de petit jeu de plates-formes composé de plusieurs tableaux. Nous vous donnons la solution : ne perdez pas votre temps à le chercher et laissez vous simplement tomber dans le premier précipice venu ! Le dessert amortira votre chute et la partie sera gagnée.

Frobisher Says! n’est donc qu’une succession de petits jeux débiles. Le titre n’a finalement d’intérêt que sa découverte. Une fois qu’on a trouvé l’astuce pour tel ou tel jeu, on aura plus envie d’y revenir, si ce n’est pour améliorer son temps. Lorsque l’on sait qu’il n’y a « que » quarante jeux disponibles au départ (et qu’il est possible d’acheter un pack de 15 autres), on a fait le tour de l’ensemble en une heure à tout casser. On est très loin des références en matière de party game, à l’image - au hasard - d’un Wario Ware. Par ailleurs, il n’est pas possible de se lancer dans un seul mini-jeu. Si l’on en apprécie certains plus que d’autres, pas de chance, il va falloir tous se les coltiner !

Certes, Frobisher Says! a pour lui le fait d’être proposé gratuitement. Mais cela n’excuse pas la réalisation (volontairement) indigeste, avec des graphismes réalisés par un enfant de douze ans. Couleurs criardes, détails minimalistes... Au secours ! Un bon point cependant pour la partie sonore, avec des voix digitalisées en français, qui soulignent comme il faut le côté déjanté du titre. Le problème, avec des jeux aussi décalés, c’est qu’il n’y a pas trente-six-mille solutions : on adhère ou pas. Vous l’aurez compris, si l’effort est louable, nous n’avons pas du tout accroché !

Olivier B.







Frobisher Says! sur PS Vita de type Party Game édité par Sony. Pour 1 à 8 joueurs. Prix : 0 €. Note : 2 sur 5






Discussion sur le forum Yaronet





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux retro

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM