Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux Switch

logo du site
[accueil]  [chercher]


2012-07-18 00:00
review/iPhone

Pocket Planes


Après l’immense succès remporté par Tiny Tower (lire notre test), les développeurs de NimbleBit se devaient de transformer l’essai, et très vite. Tout d’abord, pour prouver au monde entier que ce n’était pas un coup de chance et que la société est en mesure de te trouver de nombreux concepts de jeux accrocheurs sur smartphones et tablettes. Mais aussi et surtout parce que la concurrence a les dents longues, quitte à se lancer dans ce qui s’apparente à de la copie pure et simple… La seule solution pour NimbleBit face à ce genre de manœuvres - de son propre aveu est d’avoir toujours un coup d’avance et d’innover. Pocket Planes mettra t-il tout le monde d’accord ?

Rien n’en est moins sûr. Déjà à l’époque de sa sortie, Tiny Tower était loin d’avoir convaincu la rédaction. Sous couvert d’un jeu de stratégie et de simulation économique, le titre proposait aux joueurs de prendre le contrôle d’une tour qu’il fallait bâtir le plus haut possible. Seulement voilà, derrière ses graphismes mignons et attendrissant, Tiny Tower proposait un challenge à ras les pâquerettes : il était impossible de perdre et l’action se révélait ultra répétitive au bout de quelques dizaines de minutes. Toutefois, NimbleBit a su trouver quelques mécaniques de jeu terriblement addictives, à savoir un mélange de progression (hauteur de la tour, compte en banque, population résidente, etc.) et de mise sous pression constante (le savant dosage d’actions à effectuer jusqu’à plus soif et le fait que le jeu se poursuit en temps réel, même lorsque l’on quitte l’application…). Et Pocket Planes nous demanderez-vous ? C’est l’exacte transposition de cette recette, à la sauce aérienne cette fois.

Car, dans Pocket Planes, le joueur est mis en défi de devenir un géant du transport aérien, qu’il s’agisse de passagers ou de marchandises. Vous ne démarrez la partie qu’en ayant accès à trois aéroports sur le continent de votre choix (au total, 250 peuvent être acquis). A vous « d’acheter » les suivants, de compléter votre flotte et d’améliorer le matériel existant. Plus vous transporterez, plus vous gagnerez de l’argent, et ainsi de suite.

Réviser sa géo
Tout comme dans Tiny Tower, il s’agit d’effectuer des actions - toujours les mêmes à savoir faire embarquer, indiquer la destination en surveillant les plans de vol - et… attendre. Là aussi, le jeu se poursuit en temps réel, même lorsque l’on quitte le jeu. NimbleBit a tout prévu et l’iPhone nous prévient lorsqu’un avion atterrit à destination, à moins que l’on ne coupe les notifications dans les options du téléphone. Du coup, dès que l’on a 30 secondes à « tuer », on sort le téléphone de sa poche et l’on active les décollages nécessaires. Qu’il s’agisse d’un moment d’attente dans une file, d’un déplacement en transports en commun ou d’une pause WC, le principe est diabolique. On a beau se dire que Pocket Planes est aussi creux qu’un château de sable, on y revient quand même ! Bref, vous l’aurez compris, pour jouer à ce jeu, il faut être légèrement masochiste. Les joueurs conquis nous rétorqueront que Pocket Planes a un avantage certain : celui de nous faire réviser la géographie !

D’un point de vue strictement technique, Pocket Planes est aussi basique que Tiny Tower, qu’il s’agisse des graphismes pastel ou de l’ambiance sonore. C’est sans doute aussi ce qui fait son charme. Et tout comme pour son prédécesseur, il est possible de « customiser » une foultitude de petites choses, telle que l’apparence des avions ou des équipages. Petite nouveauté, NimbleBit a introduit la possibilité de s’échanger des pièces de rechange entre amis, par Internet. Option sympathique, qui on l’espère ne se développera pas en marché parallèle. Enfin, n’oublions pas Pocket Planes est proposé gratuitement. Dans les jeux NimbleBit de ce genre, il est possible de tout faire sans débourser un seul centime. Mais vous en aurez pour des mois… Les joueurs les plus fortunés pourront accélérer les choses grâce aux nombreux LDC payants… Un principe auquel nous n’adhérons pas tant il s’apparente à de la triche.

Olivier B.




(Version testée : 1.0.3 sur iPhone 4)



Pocket Planes sur iPhone de type R�flexion édité par NimbleBit. Pour un joueur. Prix : 0 €. Note : 3 sur 5




Discussion sur le forum Yaronet





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux Exclusifs

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM