Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux Exclusifs

logo du site
[accueil]  [chercher]


2010-12-25 00:00
review/iPhone

Queen’s Crown


Queen’s Crown est la dernière production de Com2us en matière de RPG sur iPhone et iPod Touch. Commercialisé il y a quelques semaines seulement, le titre est déjà touché par diverses promotions. Un mauvais signe ? Eh bien, non, nous n’avons pas regretté une seule seconde son achat !

Pour faire court, dans Queen’s Crown, le roi du royaume de Scardelhold, votre père, se fait renverser par un coup d'état apparemment ourdi par le clergé. Vous, la princesse Ann, avez fui et devez retrouver la couronne de la reine : un cadeau des fées qui garantit la sécurité et la stabilité de la contrée.

Queen's Crown est un jeu d'action-RPG très sympathique et sans grande prétention. Ce qui frappe dès la première partie, c'est le style graphique du titre, clairement « emprunté » à un certain Zelda Minish Cap. Malgré tout, le jeu parvient à proposer une personnalité propre. Par ailleurs, dans son déroulement, l’aventure se rapproche bien plus d'un Secret of Mana que d'un Zelda : on gagne de l'expérience, on peut « customiser » ses armes pour augmenter leurs propriétés ou leur donner un effet magique, s'équiper avec des couvre-chefs, armures, bottes, etc.

Quatre types d’armes sont disponibles d'entrée de jeu : une arme tranchante (épée, sabre, etc.), une arme de masse (hache, masse, etc.), une arme perçante (lance, hallebarde, etc.) ainsi qu’une arme à flèches (arc, arbalète, etc.). Comme on ne fait que dézinguer du monstre pendant tout le jeu, autant apporter un peu de variété. Chaque arme dispose d'un coup spécial qui lui est spécifique. Un concept tout droit sorti de Secret of Mana.

De bonnes idées, mais des mauvaises aussi

Au chapitre des bonnes idées de Queen's Crown, on notera la possibilité déjà évoquée de « customiser » les armes. Parfois, les ennemis tués font tomber des ingrédients qui, si on en amasse suffisamment, nous permettent d'améliorer notre équipement. Il est également possible de s'équiper avec des cristaux qui augmentent les capacités au combat. La grille d'équipement des cristaux étant limitée en longueur et en largeur, il faut bien faire attention à la taille et à la forme des cristaux que l'on veut équiper et bien optimiser l'espace disponible. Enfin, les quêtes annexes sont très nombreuses. Les finir toutes prendra du temps ! Bien qu'en général elles se limitent à trucider un maximum de monstres, elles rapportent pas mal d'argent, d'expérience et, parfois, des items. Elles s’avèrent donc assez indispensables pour faire évoluer votre personnage.

En matière de mauvaises idées, il convient de parler de la répétitivité de l'action. Bien que l'on soit prévenu d'entrée de jeu, « zigouiller » des monstres à tour de bras peut se révéler lassant à la longue. Rien de dramatique toutefois. On n'échappe pas non plus au « magasin des fées » qui vend des objets rares en échange d'argent... véritable. Ne vous faites pas avoir !

On notera également quelques incohérences en matière de game design, comme lorsque l’on se trouve dans un donjon, avec deux escaliers différents menant à la même pièce, pièce qui ne dispose que d'un seul escalier qui mène à une nouvelle pièce. En matière de gameplay, l'impossibilité de se déplacer en diagonale est handicapant et presque honteux pour un jeu commercialisé en 2010.

Enfin, un autre point qui peut dérangeant : la vitesse de respawn des monstres: ils ressuscitent à peine quelques secondes après avoir été occis ! On se retrouve vite inondé sous la masse si l’on tente de combattre des monstres plus puissants pour gagner en expérience... Paradoxalement, cela permet d'amasser de l'expérience plus vite et de rendre le farming moins pénible que dans d’autres jeux du genre.

Un peu plus d'ambition ?

Globalement, les petits Coréens de chez Com2us ont fait du bon boulot. Il faut dire que ce sont les mêmes qui ont réalisé Inotia et Inotia 2 sur iPhone et iPod Touch (un troisième épisode est en préparation). La réalisation est somme toute très correcte, mais ne casse pour autant pas des briques. Il manque un « je-ne-sais-quoi » qui amènerait ce jeu au niveau d'une production Squaresoft de l'époque dorée des consoles 16 bits. Peut-être un peu plus d'ambition ? Les musiques sont peu fréquentes, bouclent rapidement et sont loin d'être inoubliables. Le personnage n'a pas beaucoup d'étapes d'animation, il y a peu de diversité dans les sprites de monstres, l'animation souffre parfois de légères saccades et, pis que tout, il n'y a aucune dimension épique. Certainement l'absence de musique d'ambiance qui donnerait au joueur le sentiment d'être brave et valeureux. Tous ces petits défauts parfaitement surmontables nous rappellent que l'on joue sur iPhone et non sur une véritable console où ces défauts auraient été inexistants car pour la grande majorité des joueurs, intolérables.

Mais ne boudons pas notre plaisir car Queen's Crown possède son charme et si l’on est amateur de A-RPG, ce jeu saura nous divertir de bonne manière durant de très longues heures, une bonne quinzaine en effectuant toutes les quêtes annexes. De fait, Queen's Crown représente une alternative valable au Secret of Mana tout juste adapté sur les plates-formes Apple, mais commercialisé à un prix excessif (8 €).

Nhut





(Version testée : 1.1.0 sur iPod Touch 2G)




Queen’s Crown sur iPhone de type Action/RPG édité par Com2us. Pour un joueur. Prix : 3,99 €. Note : 3 sur 5





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux retro

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM