Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux Vita

logo du site
[accueil]  [chercher]


2010-08-14 00:00
review/PSP

Fat Princess : Fistful of Cake


Ce n’est pas tous les jours qu’un jeu PlayStation 3 se voit adapté sur PSP. En général, nous avons plutôt le droit à de simples portages PlayStation 2 ! Alors, le jour où nous avons appris la nouvelle de la conversion du très amusant Fat Princess du PlayStation Store sur la console portable de Sony, nous avons bondi de joie. Puis, nous avons fait des claquettes lorsque nous avons su que Fat Princess : Fistful of Cake proposerait 50 % de contenus en plus ! Au programme donc, nouvelles maps et modes de jeux.

Et il fallait bien cela pour calmer les ardeurs de nos princesses gloutonnes. Avec Fat Princess, les développeurs de Titans Studios ont voulu donner un bon coup de pied au derrière de quelques stéréotypes, notamment quelques scénarios usés et éculés tournant principalement autour de preux chevaliers allant sauver des princesses en détresse (Nintendo, si tu nous lis !). Cette fois, les princesses du monde de Fat Princess ne sont pas très reluisantes. Deux d’entre elles, gourmandes de leur état, n’ont pu s’empêcher de goûter à un gâteau géant magique, qui leur a fait attraper un maléfice plutôt vicieux : une gloutonnerie sans limites ! Et, le seul met capable de calmer temporairement leur frénésie étant ce fameux gâteau, les deux royaumes des princesses incriminées entrent alors dans une guerre sans fin, à forces égales et aux objectifs totalement loufoques.

Kidnappings, contrôle des ressources et des territoires sont au programme de Fat Princess : Fistful of Cake. Décrire le principe de jeu en quelques lignes est presque une gageure. Nous nous retrouvons dans un jeu 3D où, sur un territoire, deux camps/châteaux se font face. Des personnages de différents types se font alors la guerre en fonction des objectifs précédemment évoqués. En fait, en début de partie, votre personnage est « neutre », à vous de lui attribuer une classe : guerrier, mage, guérisseur, ouvrier, archer, etc. Ces classes sont accessibles à partir des « machines à chapeaux » disponibles dans votre camp. Notez que ces chapeaux sont interchangeables à tout moment, à condition simplement de marcher dessus. Ainsi, on pourra très bien aller dans le camp ennemi pour une expédition furtive avec un archer, décocher quelques flèches bien senties, puis fuir l’instant d’après pour revenir avec un guérisseur pour soigner vos troupes alliées. Ces dernières sont contrôlées (en solo) par l’intelligence artificielle du soft, avec plus ou moins de bonheur. Il est également possible de rallier des troupes à soit, pour viser un objectif particulier à plusieurs.

Kidnapper la gloutonne d’à côté

L’aspect stratégique de Fat Princess : Fistful of Cake est à la fois poussé en raison des très nombreuses possibilités de jeu, mais aussi terriblement simpliste, puisqu’au cours d’une mission, on peut très bien faire n’importe quoi, c’est-à-dire tout sauf l’objectif principal imposé et voir, avec un peu de chance, ses compagnons effectuer la basse besogne et réussir. On s’amuse, même si la quinzaine de niveaux proposée finit par lasser un peu. En multi-joueurs (jusqu’à huit en ligne ou ad-hoc !), le jeu revêt une dimension franchement délirante. On prend un malin plaisir à aller détruire les installations adverses, à créer de fausses princesses explosives ou bien encore à gaver de gâteau celle de son propre camp pour qu’elle devienne aussi obèse qu’il soit presque impossible pour les troupes adverses de la kidnapper ! A moins de s’y mettre à une demi-douzaine...

Sur un plan strictement technique, Fat Princess : Fistful of Cake est parfaitement adapté aux capacités de la PSP. Le rendu est très cartoon, ce qui n’est pas pour nous déplaire. La 3D est à la fois détaillée, dans un style très naïf mais ô combien sanglant. C’est réussi, preuve qu’il n’y a pas toujours besoin de centaines de milliers de polygones pour proposer quelque chose qui accroche l’œil. Sur le plan sonore, les musiques proposées sont parfaitement adaptées aux situations et se révèlent même entêtantes. Une voix off nous renseigne sur les principales évolutions de la bataille. Côté maniabilité, rien à réduire, cela se joue au doigt et à l’œil, quelles que soient les capacités de votre personnage.

Attribuer une note franche à Fat Princess : Fistful of Cake n’a pas été évident. Pour les joueurs principalement intéressés par une aventure solo, une note de trois étoiles nous semble appropriée. Pour ceux qui s’y intéressent et, en plus, à toute la partie multi-joueurs, on passe à quatre !

Olivier B.







Fat Princess : Fistful of Cake sur PSP de type Action/strat�gie édité par Sony. Pour 1 à 8 joueurs. Prix : 30 €. Note : 4 sur 5







Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux Vita

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM