Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux 3DS

logo du site
[accueil]  [chercher]


2009-12-18 00:00
review/iPhone

Need for Speed Shift


Electronic Ars Mobile avait frappé fort en commercialisant [i]Need for Speed Undercover[/i] sur iPhone et iPod Touch, il y a plus de six mois de cela. Finalement, ils font encore plus fort avec ce Need for Speed Shift ! Et, cette fois, on change de registre pour passer de l’arcade pure et dure à un titre orienté un peu plus simulation.

Ce qui n’est pas pour nous déplaire, le premier opus sur les appareils mobile d’Apple nous ayant efficacement prouvé qu’il est parfaitement possible de bénéficier d’un gameplay très précis et, ce, en l’absence totale de boutons ou de stick directionnel. Ainsi, ceux qui auront joué à Undercover seront en terrain connu pour ce qui est des commandes. Dans ce nouvel opus, la conduite est plus riche. En effet, on a le choix entre le mode Débutant (toutes les aides activées, transmission automatique), Professionnel (aides désactivées et transmission automatique) et Expert (transmission manuelle, sans aides bien évidemment). Si vous avez l’envie de vous investir un minimum dans le titre, nous vous conseillons fortement de choisir le deuxième mode, qui sera bien plus gratifiant lorsque vous aurez appris à le maîtriser.

Dans votre profil de pilote sera pris en compte votre gestion de la vitesse, du phénomène d’aspiration (comme dans le précédent opus, lorsqu’on se place derrière un concurrent, on bénéficie d’un gain de vitesse), des blocages, des dérapages en drift ou bien encre du nombre de « dépassements déloyaux ». Tout ceci, pour mesurer votre agressivité. Mais l’on mesurera également votre capacité à gérer des trajectoires idéales (en mode Débutant, le tracé est appliqué au sol, sous forme de flèches vertes) et votre précision. Avec tous les points gagnés, on passe de niveau en niveau. Ceci, plus les étoiles gagnées en remplissant des objectifs de course précis, vous permettront d’accéder progressivement aux étapes supérieures, ainsi qu’à un garage toujours plus complet. Là-dessus, il n’y a pas de surenchère, puisque l’on retrouve exactement le même nombre de véhicules que dans Need For Speed Undercover. On en trouve exactement vingt, différents fort heureusement : BMW M3 GT2, Volkswagen Golf GTI, Mitsubishi Lancer EVOLUTION, Subaru Impreza WRX STI, Porsche Cayman S, Nissan Skyline GT-R (R34), Ford Shelby GT500, Audi R8 4.2 FSI quattro, Lamborghini Gallardo LP560-4, Aston Martin Racing DBR9, etc.

Le garage, passage obligé
Il ne faut pas se fier aux premières courses et aux premiers véhicules disponibles. On a l’impression de se trainer assez lamentablement sur le bitume, tout particulièrement si l’on a encore en tête les vitesses de pointe ahurissantes d’Undercover. Rassurez-vous, on retrouve aussi tout cela, mais un peu plus loin dans la partie. On retrouvera même la « nitro », à même de vous faire fendre l’air, à plus de 250 km/h. Les concurrents vous donneront du fil à retordre, et vaincre dans chaque course vous demandera dextérité et concentration. Au garage, vous aurez la possibilité de « customiser » vos bolides, pour ce qui est de leur aspect, mais surtout pour ce qui est sous le capot : puissance moteur, accélération, mais aussi pneumatique et suspensions. Avec la délicieuse impression qu’une fois ces quelques modifications opérées, cette fois c’est sûr, vous terminerez premier sur la ligne d’arrivée ! Comptez en tout une trentaine d’épreuves disputées dans les rues Chicago, de Londres et de Tokyo, en ville ou sur circuit fermé. Vous avez là de quoi vous acculer de nombreuses heures, d’autant plus que l’on accueille un nouveau mode multi-joueurs pouvant accueillir jusqu’à six compétiteurs, en local.

Techniquement, les développeurs ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour nous livrer un jeu franchement somptueux. Les décors – toujours par rapport au précédent opus – ont gagné en détails, en finesse et en variété. Cette progression est encore plus marquée pour ce qui est des modèles 3D des véhicules, dont on ne se lasse pas d’admirer la carrosserie au garage, sous tous les angles. Côté animation, on notera cette fois quelques micro-ralentissements sur notre machine de test qui n’est pas, rappelons-le, une foudre de guerre. Enfin, du côté de la bande son, rien à redire, c’est du grand art. De la sélection musicale au détail des crissements de pneus, on sent qu’EA Mobile a mis le paquet avec les moyens habituels qu’on lui connaît. Et, pour être réaliste, peu de développeurs sur iPhone sont capables, à ce niveau, de s’aligner.

Need for Speed Shift nous prouve, si besoin en était, que l’iPhone et l’iPod en ont dans le ventre. Pour peu que les développeurs s’en donnent les moyens, ils peuvent nous produire des titres qui n’auront pas à rougir face à la PSP de Sony par exemple (vieillissante il est vrai). Le titre nous en met plein la vue, mais au-delà de toute considération technique, il est surtout super fun à jouer.

Olivier B.






(Version testée : 1.0.1 sur iPod Touch 8 Go)




Need for Speed Shift sur iPhone de type Course édité par Electronic Arts Mobile. Pour 1 à 6 joueurs. Prix : 3,99 €. Note : 5 sur 5





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux 3DS

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM