Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux Switch

logo du site
[accueil]  [chercher]


2010-05-01 00:00
review/iPhone

1112 Episode 02


Après un an et demi d’attente, le deuxième épisode de 1112, le fameux jeu d’aventure du studio français Agharta, est enfin disponible. Un petit flashback nous rappelle l’essentiel de l’intrigue du premier opus, déjà édité sur iPhone et iPod Touch. Mais cela est succinct, et nous ne pouvons que vous conseiller de jouer à celui-ci. Nous avions donc quitté Louis Everett après un surprenant rebondissement. Après sa rencontre avec Goodman, il se réveille, groggy, dans une chambre d’hôtel de Manhattan, la chambre n°1112 ! Comme vous vous en doutiez. Une semaine s’est écoulée, et Louis ne sait ni comment il est arrivé là, ni pourquoi. Il va donc falloir que vous le guidiez à travers l’hôtel, puis la ville, pour l’aider à comprendre ce qui a bien pu se passer.

Une réalisation toujours d’aussi bonne qualité
Le premier constat que l’on fait d’emblée au démarrage du jeu concerne la qualité graphique. Les graphismes, dessinés à la main et qui avait fait l’identité du premier opus, sont toujours aussi efficaces. Les cinématiques rajoutent par-dessus des effets floutés qui contribuent à rendre l’ambiance mystérieuse. Dommage que côté animations, ce soit quasiment la préhistoire : beaucoup d’images sont en fait statiques, ou avec un mouvement provenant d’effet de zoom de la caméra. Les quelques animations présentes sont peu détaillées, ce qui donne finalement plus l’impression d’être dans une bande dessinée interactive. Curieusement, ce (probable) parti pris contribue également à constituer l’identité du jeu et s’avère peu dommageable pour ce qui est de son esthétique globale. Sur le plan sonore, on retrouve avec plaisir les sonorités du premier opus, bien sûr enrichies de nouvelles compositions. L’ambiance sonore très réussie contribue, elle aussi, pour beaucoup à l’ambiance qui se dégage de l’aventure.

Dans 1112 Episode 02, l’interface de gestion des objets a évolué en bien : on retrouve un cadre graphique avec plus de caractère et des objets mieux modélisés en 3D. Enfin, les mini-jeux sont également plus nombreux : certains sont originaux comme celui de la machine à sous, d’autres sont plus classiques comme ces Sudokus ou les vis à dévisser. Les actions à réaliser s’enchaînent assez bien et sont suffisamment logiques pour que vous ne les cherchiez pas trop longtemps. L’expérience du code du coffre-fort trop tirée par les cheveux n’a pas été renouvelée et c’est tant mieux. Il en résulte un jeu équilibré, ce qui est bien appréciable. On regrettera l’absence d’aide si vous vous retrouvez un peu perdu mais, rassurez-vous, nous vous avons concocté une solution complète. Enfin, on notera un anecdotique mode permettant de taper un mot dans un dialogue, qui ne permet que de donner une référence à un moment précis du jeu. Toutes nos tentatives pour trouver plus d’informations quand nous étions perdus avec des mots-clés se sont soldées par un échec, hormis le mot « 1112 », gimmick des développeurs, qui permet d’obtenir une réponse différente de chacun des personnages rencontrés.

Quid du scénario ?
C’est donc avec plaisir que l’on se lance dans l’aventure, pleinement happé dans l’univers de 1112. On dévore le déroulement du jeu et à mesure que l’on progresse dans l’histoire on se rend compte que... l’on n’avance en fait pas. Toutes les péripéties autour du vendeur de hot-dogs et de la femme de chambre que vous allez rapprocher n’apportent rien à l’histoire. La visite de l’entrepôt de Goodman apporte quelques questions supplémentaires et... aucune réponse. Alors qu’avons-nous réellement à nous mettre sous la dent ? Aucune nouveauté sur l’univers du jeu et son contexte politique, qui avaient semblé particuliers au cours du premier opus. Aucune information supplémentaire sur Louis Everett ou son entourage direct puisque tous les personnages rencontrés sont secondaires (sauf peut-être le client bizarre ?) et n’ont aucun lien avec lui. A la fin du jeu, on ne sait toujours pas pourquoi ni comment Louis s’est retrouvé à New York, principales questions du début de l’épisode. Plutôt que le jeu soit au service du scénario, on a l’impression que les développeurs se sont laissés piégés par des séquences de jeux inutiles au bon déroulement de l’histoire. Du remplissage de bobine, dirait-on pour un film.

Nous avons néanmoins apprécié les cinq heures passées sur le jeu qui se sont révélées captivantes - attention, cette durée de vie est hautement variable d’un joueur à l’autre. Cet épisode de 1112 nous a donc clairement laissé sur notre faim, apportant trop peu d’information sur l’histoire, l’univers ou les personnages principaux du jeu, bref tout ce qui fait l’attrait principal du jeu. Les fans du jeu l’apprécieront, même s’ils seront comme nous frustrés. Les autres peuvent peut-être attendre la sortie des opus suivants pour se faire une idée plus juste de l’ensemble de la série. Il n’y a plus qu’à attendre l’épisode 03 qui, nous l’espérons, gommera peut-être les défauts de 1112 Episode 02, paradoxalement moins intéressant que le premier.

Fabrice A.





(Version testée : 1.0.0 sur iPhone 3G)




1112 Episode 02 sur iPhone de type Aventure édité par Agharta Studio. Pour un joueur. Prix : 3,99 €. Note : 3 sur 5





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux retro

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM