Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux Vita

logo du site
[accueil]  [chercher]


2000-09-01 00:00
review/Game Boy Color

Heroes of Might and Magic




Roulements de tambour... La question qui était restée en suspend sur de nombreuses lèvres va enfin trouver réponse : l’adaptation du très culte Heroes of Might and Magic sur Game Boy Color est-elle une réussite ? En un mot comme en cent, oui ! Et il faut dire que le pari était risqué, car il s’agit d’un titre relativement complexe, mélangeant habilement jeu de rôle, jeu de stratégie et gestion de ressources, le tout se jouant au tour par tour. Une première de taille sur portative !





L’action prend place dans un univers d’heroic-fantasy où plusieurs personnages se disputent des territoires plus ou moins vastes. Sur PC, le scénario était touffu et le mode Campagne très long. Ici, ils ont été réduits à leur plus simple expression pour des raisons évidentes d’accessibilité. En fait, toutes les missions, au nombre de 32 et classées par ordre de difficulté, sont accessibles dès le départ. Sans préambule, vous vous retrouvez donc plongé au cœur de l’action. Pour bouter l’ennemi voisin hors de son territoire, chaque joueur dispose de plusieurs héros (barbares, sorcières, chevaliers et mages) représentés à l’écran par de petits cavaliers se déplaçant grâce à un curseur que l’on promène sur la carte case par case. Chacun d’entre eux peut commander jusqu’à cinq types d’unités différentes, hommes ou créatures. Evidemment, le chevalier, par exemple, disposera d’affinités particulières avec les soldats, tandis que le barbare préférera les loups...





Former son équipe avec sagesse est la clé de la réussite : une armée composée uniquement de troupes lourdes et lentes se fera logiquement décimer par des archers. Lorsqu’un héros rencontre une patrouille hostile, on passe en mode Combat. Vos héros acquièrent, au fil de l’aventure, des points d’expérience, des artefacts ou encore de multiples sorts qui font que, même rejouée pour la dixième fois, une mission ne sera jamais exactement la même. Il faut également garder un œil attentif sur le niveau de ses ressources (or, bois, pierres, etc.) qui sont le nerf de la guerre. Les créatures s’enrôleront sous votre bannière seulement contre des pièces sonnantes et trébuchantes. Avant cela, il faudra créer des structures d’entraînement dans les villes en votre possession. Ces villes sont le reflet de votre puissance, passez plus de sept tours sans toit et c’est le Game Over automatique.





Ces deux pages ne suffisent pas à décrire toute la variété et la richesse d’Heroes of Might and Magic, il ne vous reste plus qu’une seule solution : l’essayer ! Même la réalisation technique est un petit exploit en soi. Non pas que les graphismes soient très beaux (ils sont corrects, sans plus), mais les mélodies sont magnifiques et envoûtantes. Quant à l’animation, elle ne faiblit presque jamais et, ce, quelle que soit la taille de la carte. Les menus sont d’une simplicité exemplaire ce qui rend le jeu accessible à tous les joueurs, même débutants. Enfin, il est possible de sauvegarder à tout moment pour reprendre la mission ultérieurement. Finalement, on ne regrette que l’absence d’un mode Deux joueurs. Ne vous fiez pas à son apparence anodine, ce jeu est une véritable drogue dure. Alors tous en selle !

Olivier B.

Test publié dans Pocket Magazine n°6


Heroes of Might and Magic sur Game Boy Color de type Strat�gie édité par 3DO. Pour un joueur. Prix : 40 €. Note : 4 sur 5







Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux Switch

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM