Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux Exclusifs

logo du site
[accueil]  [chercher]


2009-05-22 00:00
review/Nintendo DS

Jewel Quest Expeditions


Avec ses 180 tableaux de jeu et « d’exploration », Jewel Quest Expeditions se pose, de prime abord, en un sérieux concurrent de Bejeweled (pas encore disponible sur Nintendo DS, on se demande bien pourquoi, d’ailleurs). Il en reprend les grands principes : sur une grille divisée en de nombreuses cases, il faut intervertir les pièces pour les éliminer, par groupe de trois. Avec quelques petites variantes tout de même, histoire de justifier ce clone.

Dans Jewel Quest Expeditions, chaque triplette de pièces éliminées fera apparaître dans la zone concernée une sorte de route plaquée d’or. Pour terminer le niveau, il faut recouvrir tout l’espace de jeu de ce métal précieux. Plus simple à dire qu’à faire, car les tableaux ont tous des formes différentes. Il sera, par exemple, particulièrement difficile de former des ensembles de trois pièces dans des angles. Encore plus dur : des roches inamovibles, que l’on ne pourra faire exploser qu’en empilant certaines pièces à coté. Un seul bonus est disponible pour vous aider dans l’aventure de Jewel Quest Expeditions : des pièces d’or qui, une fois alignées, vous octroieront le pouvoir de vider n’importe quelle case. Est-il utile de préciser que ces pièces sont particulièrement rares, et difficiles d’accès ?

Le scénario de Jewel Quest Expeditions est aussi inutile que ridicule. Vous incarnez un jeune explorateur qui s’ignore encore. Trompé par celle qu’il croit être son véritable amour, il part en voyage le plus loin possible pour oublier et se met en quête, en Afrique, du tableau des gemmes. Voilà qui justifie quelques dialogues soporifiques entre chaque tableau, que l’on se surprend à zapper dès le troisième niveau.

Techniquement, Jewel Quest Expeditions ne paie pas non plus de mine, avec ses graphismes un brin ternes et datés (le titre est déjà apparu sur le Xbox Live dans une première version en 2006). Ils ne font définitivement pas honneur aux capacités de la Nintendo DS. La musique, quant à elle, se laisse écouter et le petit air tribal qui nous accompagne au cours des parties colle bien à l’ambiance africaine qui se dégage du titre. Le gameplay, fort logiquement, est parfaitement adapté à l’écran tactile. En clair : ça se laisse jouer tranquillement et avec précision. On fait une partie de cinq niveaux, on arrête, on reprend la console quelques heures plus tard et l’on en enchaîne cinq de plus, et ainsi de suite... Du casual, quoi.

Finalement, on regrette surtout le manque de variété. Un seul bonus, pas d’enchaînements de combos aux effets dévastateurs, des graphismes et une musique qui ne varient guère... Il y a bien un mode multi-joueurs sans fil qui peut accueillir jusqu’à huit participants. Jewel Quest Expeditions est un peu pâlot face à Bejeweled. Les développeurs sont allés jusqu’à recopier la police de caractère du titre du film Indiana Jones, sans doute pour titiller notre inconscient et nous faire croire que l’on s’embarque dans une grande aventure. Mission par vraiment accomplie et c’est bien dommage, car sur le papier, Jewel Quest Expeditions avait tout du hit. Même à 30 €, on hésite. Si vous êtes tout de même tentés, attendez une baisse de prix : aux Etats-Unis, le jeu est vendu 15 dollars seulement !

Olivier B.







Jewel Quest Expeditions sur Nintendo DS de type R�flexion édité par Mindscape. Pour 1 à 8 joueurs. Prix : 30 €. Note : 3 sur 5







Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux 3DS

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM