Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux retro

logo du site
[accueil]  [chercher]


2009-05-23 00:00
review/Dingoo

7 Days Salvation


7 Days Salvation est un survival horror disponible sur Dingoo, développé par Dingoo Games. C'est une adaptation du même jeu sur Smartphone. En plus d'avoir le bon goût d'être gratuit, il est aussi le jeu officiel le plus intéressant de la console.

Dissection.

C'est l'histoire d'un auteur de romans d'horreur des années 1960, un certain Salvator Ken. Pour s'inspirer, il décide de s'isoler dans un manoir lui-même isolé d'un patelin isolé. Il donne congé à tous ses domestiques et se retrouve donc seul. Au bout de quelques jours de solitude à travailler sur son prochain livre, il décide d'aller faire une balade dehors. Commence alors pour lui un long calvaire... N'en disons pas plus car le scénario s'étoffe au fur et à mesure de l'avancement dans le jeu.

Techniquement, le jeu surprend. La qualité de la 3D est assez proche de ce que proposait feue la N-Gage de première génération. Les personnages ne sont pas trop mal modélisés, les décors sont fins et détaillés. L'animation semble légèrement hachée, mais cela reste supportable. Salvator Ken se meut un peu bizarrement, on finit par s'y habituer. On soupçonne une non-utilisation de la motion capture. Les visages dans les cut-scenes sont magnifiquement modélisés et animés. Les monstres ne sont malheureusement pas très variés.

7 Days Salvation est une sorte de mix entre Resident Evil 1 et Silent Hill 1. Des références en la matière. Resident Evil 1 pour le manoir parsemé de monstres et d'énigmes tordues pour ouvrir des portes, Silent Hill 1 pour la technique (personnages et décors sont en 3D temps réel) et le scénario (angoisse intérieure et sauts entre deux mondes). Le jeu possède cependant d'importantes différences qui le différencient de ses deux modèles, au lieu de simplement les cloner. On peut, par exemple, se cacher dans l'ombre, une armoire ou sous une table, pour esquiver les ennemis et éviter des combats inutiles. Il est parfois possible de jouer avec certains éléments du décor pour les faire passer de l'état de morts-vivants à celui de morts-morts. Le manoir a aussi des aspects dont était dépourvu celui de Resident Evil. Vous y aurez pas exemple la possibilité de marcher sur les murs et au plafond...

La maniabilité est malheureusement assez mauvaise, bien qu'il reste tout à fait possible de jouer correctement une fois qu'on a de l'habitude. Il est tout simplement impossible de sortir indemne d'un combat au début du jeu, quand on n'a encore que le bête couteau. Évitez les affrontements ! Heureusement que les bouteilles d'anxiolytiques (qui redonnent de la vie, le pourquoi de cela fait aussi partie de l'intrigue) sont dispersées assez régulièrement.

La traduction anglaise n'est pas toujours heureuse, elle fait très littérale et ressemble énormément à une traduction automatique de Google, ce qui rend la lecture des longs textes assez pénible, mais pas insupportable. Dans l'ensemble, on comprend bien ce qui se passe dans cet étrange manoir.

7 Days Salvation, comme son nom l'indique, se déroule sur une période de sept jours, il y a donc sept chapitres. Seuls les cinq premiers sont disponibles dans cette version Dingoo, le jeu nous gratifiant d'un « To be continued » (« à suivre », en français) une fois que l'on est arrivé au terme du cinquième jour, laissant quelques questions sans réponses. L'explication en est que 7 Days Salvation est vendu par épisodes sur Smartphone. La première partie incluait les jours 1 à 3, la deuxième les jours 4 et 5. La troisième partie devrait être en ce moment en cours de développement, et devrait elle aussi être gratuite sur Dingoo (notez le conditionnel...).

Lorsqu'on ne connaît pas le jeu, on peut tourner en rond pendant des heures à la recherche de la bonne clé, du bon item ou de la bonne façon de résoudre une énigme (qui sont assez faciles). Une fois tout cela mémorisé, on peut finir les cinq premiers jours en deux ou trois heures. Raisonnable.

Ce survival horror est donc une réussite presque totale. Le fait d'être gratuit joue énormément à son avantage, mais il n'y a pas que cela. Le scénario même s'il ne casse pas des briques a le mérite d'être présent et assez bien conçu, le côté technique impressionne (surtout quand on compare à ce que proposent les consoles concurrentes ouvertes au homebrew) et bien qu'il ne s'agisse que d'une adaptation de jeu Smartphone, il a le mérite de ne pas être un jeu que l'on a déjà vu et revu sur toutes les consoles du même genre et « ouvertes » - allez, au pif : Quake !

Du haut de ses 52 Mo, 7 Days Salvation devrait toujours garder une place au chaud dans les 4 Go de la mémoire interne de votre Dingoo.

Nhut













7 Days Salvation sur Dingoo de type Aventure édité par Dingoo Games. Pour un joueur. Prix : 0 €. Note : 5 sur 5





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

Google+

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License



[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM