Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

vers Pirates Mag

Play-Asia.com - Jeux Exclusifs

logo du site
[accueil]  [chercher]


2009-05-24 00:00
review/iPhone

Assassin’s Creed : Altaïr’s Chronicles



Cet épisode d’Assassin’s Creed, développé à l'origine sur Nintendo DS et amélioré ici dans une version spécifique iPhone, vous propose de jouer avec le personnage d’Altaïr, avant l’épisode sorti sur consoles de salon en 2007. Nous sommes en 1190, en plein guerre des croisades opposant les croisés aux Sarrazins, et Altaïr est chargé par l’Ordre des Assassins de récupérer le calice, censé mettre fin à la guerre, rien que ça. Si sur PlayStation 3 et Xbox 360 des efforts avaient été consentis pour faire de ce personnage quelqu’un d’ambiguë oscillant entre le bien et le mal, ici les choses sont donc plus simples et plus tranchées : vous allez assassiner pour la bonne cause et vous aurez même l’occasion de sauver une ville au cours de vos missions. Le scénario, très plat au début, viendra vers la fin apporter un peu de piment à ce pitch simpliste.

Un cocktail de différents styles
Gameloft nous propose un mélange de plusieurs genres : si l’essentiel de l’action consiste à sauter d’une plate-forme à une autre, on notera également de bonnes doses de beat’them all et un soupçon d’infiltration. En ce qui concerne la partie plate-forme, vous pourrez sauter de mur en mur, vous balancer au bout d’une corde ou de votre grappin, et j’en passe. Le panel d’action est varié et le level design de qualité renouvelle habilement l’intérêt sans tomber dans le déjà-vu. Pour imposer son point de vue à ses ennemis, Altaïr disposera au fil de la partie d’un joli arsenal : épée, dagues, arbalètes, bombes, bombes fumigènes et autre grappin, sans compter cette lame cachée dans son poignet gauche très utile pour tuer sans bruit. Il vous sera également possible de vous infiltrer parmi vos ennemis, en leur volant leurs vêtements, ou en vous mêlant à eux dans une attitude de prière façon moine érudit.

Grâce aux boutons virtuels, l’utilisation de chaque arme ou chacune des actions possibles est facilement disponible au doigt. De l’autre côté, un stick virtuel, un poil plus efficace que celui de Hero of Sparta, tombera sous votre pouce gauche. Celui-ci fonctionne du mieux qu’il puisse faire, en l’absence de retour de touche réelle.

Une super-production pour un rendu proche de la PSP
Le paquet a été mis sur la réalisation et, ce, à tous les niveaux. Sur le plan graphique, le moteur ressemble beaucoup à celui de Hero of Sparta, et c’est tant mieux puisqu’il était très réussi. Les niveaux sont toutefois un peu moins enchanteurs et époustouflants que dans ce dernier, mais le résultat reste très bon. L’animation est d’excellente qualité et les acrobaties d’Altaïr sont toujours aussi belles à regarder. La bande-son contribue pleinement à vous mettre dans l’ambiance : les bruitages de l’activité de la ville pendant que vous êtes sur ses toits ou de ce garde qui vous tourne le dos en sifflotant (l’inconscient !). Dès qu’un garde vous a repéré ou qu’un combat est lancé, la musique, grandiloquente, vient soutenir ce moment d’action. Côté level design aussi, la barre a été placée haute puisque le jeu propose 31 missions qui vous occuperont un bon moment chacune pour une durée de vie totale très honnête de l’ordre de 12 à 15 heures. Bref, le jeu se trouve bien plus proche d’une production PSP que d’un jeu mobile.

Le « mais » arrive...
Alors a-t'on un jeu idéal avec des objectifs ambitieux et une réalisation à la hauteur, une durée de vie intéressante et une jouabilité parfaite ? Non. Quelques défauts viennent malheureusement altérer cette belle production. Le gameplay, tout d’abord, souffre d’un défaut régulièrement ennuyeux : aller vers le haut peut-être interprété comme vouloir prendre de la hauteur ou aller vers la profondeur du champ, ce qui est source de nombreuses chutes. On ne vous a pas confié la maîtrise de la caméra. La plupart du temps cela ne pose aucune problème, mais régulièrement il devient difficile d’apercevoir la plate-forme suivante (on saute alors à l’aveuglette) ou encore ce bout du mur qui vient cacher le personnage (normalement ils deviennent transparents si vous êtes derrière, mais pas tous). Le level design a lui aussi ses carences : impossible de rester planqué dans ce groupe d’érudits, telle plate-forme est complètement inaccessible par le chemin prévu ou, enfin, le plus fréquent : un passage acrobatique beaucoup trop difficile vous demandant de recommencer 50 voir 100 fois avant d’arriver à passer. Sur l’ensemble du jeu, on passe bien 2 à 3 heures à se prendre la tête sur ces passages mal évalués. Rien d’insurmontable grâce à des points de sauvegarde particulièrement nombreux dans les passages ardus, mais c’est véritablement gâcher le plaisir que le jeu apporte par ailleurs. Enfin si des efforts ont été consentis sur la partie beat’them all, il en reste tout de même une certaine répétitivité et il est parfois plus efficace de s’acharner sur son bouton d’attaque plutôt que de s’échiner à placer une contre-attaque qui fera peu de dégâts. Plus loin dans la partie, les enchaînements, eux, agrémenteront plus efficacement les combats.

Tous ces défauts ne gâchent que partiellement la partie, particulièrement riche à côté de cela, et ne doivent pas vous éloigner de ce titre qui a quand même peu d’équivalent sur l’App Store. Ce d’autant que après un lancement à 8 € le jeu vient de baisser son prix à 5 €, qui est normalement le prix à long terme des blockbusters de chez Gameloft et ne devrait donc pas baisser d’avantage.

Icebraf





(Version testée : 1.1.1)




Assassin’s Creed : Altaïr’s Chronicles sur iPhone de type Plates-formes édité par Gameloft. Pour un joueur. Prix : 5 €. Note : 4 sur 5





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux Exclusifs

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM