Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux 3DS

logo du site
[accueil]  [chercher]


2009-05-13 00:00
review/iPhone

Terminator Renaissance



En parallèle de l’arrivée en salles obscures du film, Terminator Renaissance (Terminator Salvation en version originale) vient faire son cinéma sur les écrans de votre iPhone et iPod Touch. On imagine que le scénario du jeu colle à celui du film avec un pitch assez restreint : John Connor lutte contre les machines dirigées par Skynet, le super ordinateur qui a décidé d’en finir avec la dictature humaine. Il n’y a pas vraiment de fil conducteur scénaristique entre les huit niveaux. Vous aurez tout de même l’occasion de jouer avec un certain Marcus sur deux niveaux, mais il faudra probablement voir le film pour comprendre qui est ce personnage et quel est son devenir. Le jeu est un shoot à la 3ème personne, sauf lors des deux niveaux spécifiques évoqués, où vous aurez la possibilité de conduire une Jeep et une moto, tout en shootant du terminator.

On sent bien que l’équipe de Gameloft a encore travaillé sur le gameplay depuis BIA (Brothers in Arms : Hour of Heroes), puisqu’il est meilleur que dans ce dernier. On vous propose trois configurations de jeu pour diriger votre perso : la 1ère, la plus pratique, est d’utiliser un stick virtuel sous votre pouce gauche et d’utiliser un doigt de la main droite pour orienter la caméra, en touchant n’importe quelle partie de l’écran, et appuyer sur la détente. La 2ème apporte peu de modification à la précédente : votre doigt droit se déplace le long d’un rail en quart de cercle dans l’angle en bas et à droite de l’écran. Elle s’avère moins intuitive, puisqu’il faut avoir le doigt bien sur le rail pour que cela fonctionne. Enfin, la 3ème configuration vous propose d’utiliser l’accéléromètre pour vous orienter à droite ou à gauche, en bas ou en haut. Si vous avez le choix de paramétrer la vision vers le haut ou le bas en normal ou en inversé comme dans tout FPS qui se respecte, ce choix est absent pour regarder à droit et à gauche, ce qui est dommage puisqu’il faut orienter l’iPhone vers la droite pour regarder à gauche et vice versa.

Pour ce qui est de la visée, les tirs doivent être faits avec précision (les T-600 doivent être tués en headshot - tir à la tête) et il est parfois laborieux de positionner correctement sa cible. Heureusement, pour les cibles très mobiles comme les araignées, un petit recentrage automatique vient régulièrement aider à les cibler, sans pour autant que cela soit trop facile. Ceci est donc une confortable avancée depuis BIA. Il en résulte une maniabilité bien plus fluide quand l’action s’intensifie. De même, le maniement de la Jeep est bien plus facile. En revanche, la séquence en moto est complètement loupée, aucun plaisir que ce soit lors de la conduite de la moto ou lors l’éradication des terminators, difficiles à toucher à cause d’une cible qui refuse d’aller à une certaine hauteur.

Sur le plan graphique, c’est très impressionnant : le jeu est beau, en 3D temps réel et les séquences cinématiques 3D sont aussi en temps réel et se fondent d’autant mieux dans les séquences jouées. Les terminators sont bien animés, ce qui favorise encore l’immersion. La bande son complète bien l’ambiance entre les niveaux. Car dans les niveaux, la part belle est donnée aux bruitages qui couvrent le petit fond musical répétitif. Quelques points noirs au tableau de la réalisation : le jeu présente quelques bugs avec des plantages de l’appareil parfois à un point régulier. La solution consiste alors à recommencer le niveau en question depuis le début et, le plus souvent, le bug ne revient pas.

L’intérêt est donc là au fil de ces huit niveaux, renouvelé par les différents types de terminators et les différentes armes que vous pourrez utiliser. Malheureusement, comme il s’agit d’un jeu grand public, on vous explique comment éradiquer le nouveau type de terminator que vous allez rencontrer pendant le chargement de chaque niveau. Seul le T-700 vous demandera un minimum de réflexion (pas trop, on vous rassure) pour arriver à en venir à bout. Cela est bien dommage, il aurait mieux valu laisser le joueur le découvrir tout seul. La durée de vie aurait alors peut-être était rallongée un peu parce que là, en mode difficile (évitez le mode normal), c’est la catastrophe : 1 à 2 heures selon les joueurs pour arriver au bout du soft. C’est probablement pour cette raison que le jeu est passé de 8 euros à sa sortie à 5 euros quelques jours plus tard.

Alors on vous propose de ramasser des puces dans tout le jeu pour débloquer des artworks (ce qui n’a aucun intérêt) ou de refaire le jeu en jouant un terminator à la place de John Connor, ce qui rajoute 10 minutes de durée de vie supplémentaire, à moins que vous n’ayez vraiment l’envie de refaire tout le jeu.

Malgré une maniabilité améliorée, Terminator Renaissance n’arrive donc pas à détrôner Brother in Arms car il lui manque un scénario, des missions et surtout une durée de vie au moins équivalente. Dommage, car beaucoup de soins ont été apporté à l’ensemble de la réalisation. Espérons que tout cela sera amélioré lors de la suite qui accompagnera la sortie du prochain film.

Icebraf





Version testée : 1.0.4




Terminator Renaissance sur iPhone de type Shoot'em up édité par Gameloft. Pour un joueur. Prix : 5 €. Note : 3 sur 5







Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux Switch

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM