Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux Vita

logo du site
[accueil]  [chercher]


2009-04-14 00:00
review/N-Gage

Need for Speed Undercover



Cruelle déception que ce Need for Speed Undercover sur N-Gage. En général, Electronic Arts sort l’artillerie lourde, quelle que soit la plate-forme qui accueille un épisode de la série. Là, nous avons le droit à une adaptation plutôt pauvre, en termes techniques, mais aussi de gameplay.

Seulement deux modes de jeu sont proposés : Carrière et Course Immédiate. Passons rapidement sur ce dernier, qui ne propose que des courses aléatoires, avec les huit voitures disponibles dans le jeu (Nissan 350z, Audi RS4, Shelby GT500KR, Porsche 911 Turbo, etc.) Oui, toutes ces voitures ont la classe, mais il faut reconnaître que huit c’est très peu, surtout lorsqu’un concurrent, Asphalt : Elite Racing, en propose 28 ! Reste donc le mode Carrière, qui propose 22 courses. Les objectifs varient : arriver premier, faire des dégâts pour un certain montant de dollars, dégommer des voitures de police...

Les missions de destruction sont ridicules au possible, et mettent très largement en avant les tares techniques du jeu. A savoir : une intelligence artificielle défaillante (la police ne vous double pas lorsque, par exemple, vous êtes à l’arrêt !), des textures ternes et particulièrement pixélisées (la réalisation est identique à la version mobile 3D classique du titre, aucun effort n'a été fait sur cette version N-Gage) et un gameplay très limité. La présentation officielle du titre nous apprend que, dans Need for Speed Undercover , « les freins sont en option ». Nous ne pouvons que confirmer. Pour tout vous dire, il est même très difficile de quitter la route. Les voitures « glissent » sur la piste avec une aisance qui en devient presque agaçante. De plus, Need for Speed Undercover utilise un système de dérapage assisté, pendant lequel on ne contrôle rien, si ce n’est une petite barre dont le défilement ne doit pas aller trop à droite, ou trop à gauche. Un système décevant, qui avait déjà été employé dans les précédentes versions mobile du titre.

Dans les missions de course plus classiques, les sensations sont, cette fois, bien présente, en particulier lorsque l’on conduit un bolide puissant et « boosté » (passage dans la boutique de tuning obligatoire). Mais gare aux véhicules civils : le moindre choc vous fera perdre la position de tête. Pis : se prendre un véhicule de face vous fera perdre définitivement la course. Pour un jeu qui se veut arcade à 100 %, certains paramètres sont mal équilibrés.

Outre le fait que Need for Speed Undercover ne propose aucun mode de jeu online et une durée de vie très limitée, nous avons gardé le pire pour la fin. Le titre remporte, sans l’ombre d’un doute, la palme de la pire réalisation sonore des jeux N-Gage. Et pourtant, nous partions confiants après avoir visité le site officiel du titre, qui fait tourner en boucle des musiques excellentes, que Nokia nous propose même d’acheter. On pouvait logiquement s’attendre à les retrouver dans le jeu. Encore une déception de plus, nous avons le droit à la place à des airs dignes d’une console 8 bits, des compositions de mauvais goût qui plus est. Honteux.

Olivier B.





Jeu testé sur Nokia N95





Need for Speed Undercover sur N-Gage de type Course édité par Electronic Arts. Pour un joueur. Prix : 10 €. Note : 2 sur 5





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux 3DS

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM