Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux Exclusifs

logo du site
[accueil]  [chercher]


2009-04-09 00:00
review/N-Gage

System Rush Evolution



En période de grande crise, les gouvernements et les états ont tendance à se replier sur eux-mêmes, dans une méfiance et un protectionnisme censé isoler les problèmes. Dans le futur de System Rush Evolution, c’est exactement ce qui se produit avec le grand réseau mondial, lorsqu’un pirate informatique de talent parvient à en déséquilibrer le contrôle opéré jusqu’alors par les grands gouvernements du monde.

Pour tenter de rétablir la situation, les dirigeants scindent le réseau en 10 parties distinctes et isolées, des sortes de sous-réseaux. La chasse aux pirates démarre alors, nombre d’entre eux sont condamnés et emprisonnés. Un seul pirate libre est encore à même de résister à l’ordre établi : vous ! Votre objectif : faire en sorte que les dix nouvelles barrières s’effondrent, et cela avant que votre activité ne soit tracée, pistée et neutralisée. Une activité qui prend la forme de courses futuristes très réussies (dans la veine d’un F-Zero) et pleines de sensations – des sensations auxquelles nous avions déjà pu goûter dans le tout premier System Rush, édité sur N-Gage de première génération en 2005.

La principale nouveauté de cet épisode est l’introduction de phases d’action plus variées qui prennent place dans des tunnels (dans le premier opus, nous n’avions le droit qu’à des pistes plates). Chaque sous-réseau est désormais composé de trois épreuves. Dans l’ordre : une course (le moindre choc vous fait fondre votre capital de points), un shoot’em up (plus lent que la course, il s’agit de tirer et d’abattre tous les ennemis qui arrivent par le tunnel que vous empruntez, jusqu’à arriver au boss final, à transformer en pixels fumants) et, enfin, une phase de dextérité, où vous devrez, à vive allure, traverser des anneaux de plus en plus difficiles d’accès. Une phase de jeu qui ressemble terriblement à l’une des séquences de bonus du shoot’em up culte Tempest 2000, pour les connaisseurs.

Trois phases de jeu distinctes pour une réussite totale
Bonne nouvelle : ces trois phases sont indiscutablement réussies, en tous points. La phase de course procure d’excellentes sensations, grâce à la rapidité et la fluidité de l’animation et, surtout, le fait de pouvoir tourner à 360° dans les tunnels. La phase de shoot propose cette même possibilité, avec un gameplay précis et nerveux : ça « blaste » dans tous les sens ! La séquence des anneaux est beaucoup plus délicate, mais c’est voulu : les obstacles sont nombreux et votre vaisseau plus capricieux, d’autant plus que certains éléments du décor pourront vous attirer ou bien vous éloigner. Les bonus dépendent de la phase de jeu concernée : accélérateur, énergie pour la course, tirs amplifiés et boucler pour le shoot, etc. Et croyez-nous, ces derniers nous sont pas optionnels, ils sont même essentiels à la victoire !

Globalement, c’est très réussi graphiquement (les images fixes ne rendent pas justice au titre, il faut le voir en action), même s’il faut accrocher au style futuriste bien entendu. Les musiques, très techno rythmique, permettent de se plonger dans une ambiance survoltée.

La difficulté a été revue à la hausse par rapport au premier opus. A partir du 4e sous-réseau, les choses commencent à se corser sérieusement, et vous perdrez nombre de fois avant de réussir à boucler chaque mission. D’autant plus que ces dernières sont sanctionnées par l’attribution d’étoiles (trois par mission) qui vous permettront d’« upgrader » assez rapidement votre vaisseau. On est donc très fortement incité à recommencer, afin d’obtenir le nombre d’étoiles maximal. Un sacré challenge, mais c’est d’autant plus gratifiant lorsqu’on les obtient enfin.

La durée de vie de System Rush Evolution est assurée, grâce à un mode de jeu multi-joueurs online. Mêmes modes de jeu qu’en solo, avec des duels et des bonus qui peuvent affecter le jeu de votre adversaire. Un petit exemple ? L’inversion instantanée des contrôles. Oui, c’est très vicieux, et c’est ce qui rend d’autant plus amusant la partie ! A noter que nous avons eu beaucoup de mal à tester ce mode online, avec des serveurs bien vides. Il faut dire aussi que le système mis en place pour rejoindre une partie n’est pas très pratique (on scanne les parties en attente une fois pour chaque course, par filtre) et même fastidieux. Il existe toutefois un autre mode de sélection, par niveau de jeu, là c’est un peu plus rapide et plus simple pour trouver un adversaire. Un système à revoir dans son ensemble, pour une éventuelle suite à la série.

System Rush Evolution résume parfaitement ce que devraient être tous les jeux N-Gage : beaux, originaux et bardés d’options et de modes de jeux spécifiques à la plate-forme. C’est aujourd’hui encore très loin d’être le cas, alors surtout, ne passez pas à côté de ce titre !

Olivier B.







Jeu testé sur Nokia N95



System Rush Evolution sur N-Gage de type Course édité par Nokia. Pour 1 à 4 joueurs. Prix : 7 €. Note : 5 sur 5





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux retro

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM