Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux Switch

logo du site
[accueil]  [chercher]


2009-03-24 00:00
review/iPhone

Metal Gear Solid Touch



Old Snake est de retour sur le terrain ! Son ami Roy Campbell lui confie une nouvelle mission : assassiner Liquid Orcelot, chef d’Outer Heaven, la compagnie qui chapeaute les cinq plus grosses entreprises militaires privées. En effet, celui-ci compte profiter de sa position pour répandre l’insurrection à travers le monde. Metal Gear Solid Touch débute donc par de nombreux écrans de texte : d’abord, on vous explique en long et en travers pourquoi vous allez tuer tout plein de gens (même punition entre chaque mission, alors que la série nous avait habitué à des séquences cinématiques pour ce genre de choses) et, ensuite, on vous explique comment le faire avec, là aussi, une succession d’écrans de textes. Un tutoriel aurait été mieux adapté. Passons.

Une fois tout cela terminé, vous voila enfin en train de diriger Old Snake. Enfin, le diriger, c’est vite dit, parce que c’est surtout la cible de son canon que vous dirigez. La partie se présente sous la forme d’une image fixe ou quasi-fixe (qui se déplace légèrement vers la droite ou légèrement vers la gauche), en 3D (ou pas, comme on ne change pas de point de vue, on ne sait pas vraiment). Au premier plan se trouve Old Snake, à couvert derrière une barricade ou un parapet. Tant qu’il est à couvert, il ne peut être touché, à quelques exceptions près comme vous le verrez, et sa jauge de vie remonte en continu, par paliers. Dès que votre doigt touche l’écran vous pouvez déplacer la cible du canon sur les ennemis aux deuxième et troisième plans. Dans ce cas, votre avatar s’expose, à découvert. Tapotez pour tirer une fois la cible posée sur le vilain à tuer. Ecartez deux doigts pour changer d'arme. Le fusil d'assaut est utile pour les ennemis les plus proches. Pour les ennemis éloignés, vous disposez d'un sniper qui fait d'avantage de dégâts.

Grâce à ce gameplay simplifié, la maniabilité est excellente. On s’y habitue rapidement et le carton est assuré. Heureusement, les ennemis deviennent de plus en plus rapides, coriaces et les boss, au nombre de deux, sont bien pensés. Pour pimenter le tout, on trouve deux bonus : un canard en plastique jaune qui rallonge votre vie (ils ont dû fumer la moquette chez Konami !) et une grenouille verte qui vous offre au choix un lance-roquette (avec une seule munition) ou une invisibilité temporaire (ça se confirme pour la moquette !).

La réalisation est, dans l’ensemble, particulièrement soignée : des graphismes hyper léchés, des artworks de toute beauté entre les niveaux, une bande son correctement calibrée renforçant l’ambiance et des niveaux bien conçus limitant le côté répétitif du game design au fil des 12 missions réparties sur trois actes.

Le drame survient au bout de 1 heure et 45 minutes de jeu (dont environ 15 minutes passées uniquement à lire) : c’est déjà la fin, au bout de trois actes ! Konami nous explique alors, sans aucune honte, que les actes 4 et 5 arriveront avec les prochaines mises à jour. Retour sur la fiche descriptive du jeu sur le communiqué de presse : effectivement on y explique, à la fin, qu’il s’agit de la première partie et que les niveaux supplémentaires arriveront avec les mises à jour gratuites pour le deuxième semestre 2009 (avec une localisation française). Cette pratique commerciale est surprenante et inquiétante : espérons que les niveaux supplémentaires arriveront bel et bien, même si les ventes ne sont pas au rendez-vous, et qu’ils seront bien gratuits. Une mise en garde bien plus visible du joueur sur le caractère incomplet du jeu au moment de l’achat serait tout de même bien venue.

Pour l’heure, tout ce que Konami a trouvé pour rallonger la durée de vie de ce Metal Gear Solid Touch, c’est de vous faire recommencer le jeu pour gagner des points qui servent à... débloquer de jolis fonds d’écran ! Autant dire que la mayonnaise ne prend pas du tout. Par rapport à la série originelle, trop d’éléments du gameplay ont été sacrifiés, et c’est avec une grosse déception que l’on constate qu’il ne reste plus rien du tout de la partie infiltration qui a pourtant fait le succès de la série. Il s’agit là bien plus d’un spin-off très édulcoré que d’un volet de la série mythique. Bref, même si l’intérêt de Metal Gear Solid Touch est au rendez-vous, vue l’addition salée (5 euros pour à peine 1 heures et demie de jeu), nous ne saurions que trop vous conseiller d’attendre la sortie des derniers actes et de vérifier leur gratuité.

Icebraf




(Version testée : 1.0.0)




Metal Gear Solid Touch sur iPhone de type Action édité par Konami. Pour un joueur. Prix : 5 €. Note : 3 sur 5





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux 3DS

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM