Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux Exclusifs

logo du site
[accueil]  [chercher]


2008-11-30 00:00
review/Nintendo DS

Last King of Africa


Situation étonnante, en cette fin d’année 2008. Deux titres s’affrontent sur le créneau des jeux d’aventure Nintendo DS, en provenance directe du monde PC. Il s’agit de Syberia, testé dans nos pages il y a quelques semaines de cela, et de Last King of Africa. Les deux jeux ont un point en commun, à savoir un même auteur, Benoit Sokal. Le premier date de 2002, et est édité par Mindscape sur la console de Nintendo, tandis que le second date de 2006 et est édité par Focus Home Interactive (titré originellement Paradise sur PC).

La Mauranie, pays imaginaire d’Afrique, est en proie à une guerre civile. Le tyran local, le Roi Rodon, se terre dans une gigantesque forteresse, le Coffre Noir. Sa fille est en route pour le rejoindre, mais son avion s’écrase non loin de la cité de Madargane. Elle est recueillie par le prince local, dans son harem. Petit soucis : notre charmante jeune femme est totalement amnésique. C’est dans ce contexte légèrement tendu que vous prenez les choses en main. Premier objectif : l’aider à rentrer chez elle. Dit ainsi, cela semble très simple, mais nombre d’obstacles vont se dresser sur son chemin. Elle rencontrera notamment un étrange léopard noir, avec lequel elle va lier une étrange affinité... Pour le meilleur, et pour le pire.

L’interface de jeu a été un peu repensée, à l’occasion de cette transition PC vers Nintendo DS. Bien évidemment, presque tout se joue au stylet. Seule la touche Select sert à faire apparaître les indices sur l’écran. Bien pratique, cela nous évite de passer en revue chaque millimètre de l’écran. Ann Smith (nom d’emprunt pour notre amnésique) se dirige à la pointe du stylet, en quête d’objets ou de personnages pour engager de nouveaux dialogues. Petit soucis à ce niveau : tout comme dans Syberia, les déplacements ne sont pas d’une précision optimale. L’inventaire a lui aussi été repensé. On a le choix entre une version plein écran, avec toutes les informations nécessaires, et une version allégée dans les déplacements, sorte de raccourci lorsque l’objet est présélectionné.

Les joueurs PC seront à la fois en terrain connu, et quelque peu déstabilisés par l’enchainement des scènes et des énigmes, souvent modifiées, parfois purement et simplement supprimées. Manque de place sur la cartouche ? Joueurs DS considérés plus bêtes que la moyenne sur PC ? Ne rallons pas trop, certaines coupes ont du bon : on ne retrouve plus, par exemple, les passages où l’on devait diriger le léopard. Des scènes un peu pénibles sur PC. Le titre gagne même quelque part en interactivité, puisqu’il faut désormais agir directement avec le stylet dans certaines énigmes (faire tourner des manivelles, découper des lianes, etc.).

Le scénario de Last King of Africa conserve toute sa saveur sur Nintendo DS. L’histoire (trop courte) et les lieux visités sont envoutants. Finalement, aussi bien Syberia que Last King of Africa sur Nintendo DS s’adressent à un public de curieux, qui a déjà peut-être entendu parler de ces jeux d’aventure typiquement estampillés PC, et qui n’ont jamais eu l’occasion de s’y essayer : c’est le moment ou jamais !

Olivier B.







Last King of Africa sur Nintendo DS de type Aventure édité par Focus Home Interactive. Pour un joueur. Prix : 35 €. Note : 3 sur 5







Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux Vita

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM