Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux retro

logo du site
[accueil]  [chercher]


2005-10-28 16:35
news/Gizmondo

La Gizmondo continue de s’enfoncer dans des eaux troubles


[Pockett.net] – Après notre dossier explosif sur la Gizmondo, Tiger Telematics et les pratiques douteuses de ses dirigeants, voici que de nouvelles informations font surface. Certains d’entre eux auraient un casé judiciaire bien chargé...


Vous-vous êtes fait votre propre opinion à la lecture de notre dossier exclusif sur la Gizmondo et Tiger Telematics. Certains ont parlé d’escrocs... Et visiblement, ils n’étaient pas loin. D’après les informations publiées par un journal suédois, Aftonbladet, plusieurs cadres dirigeants de Tiger avaient été liés à la mafia suédoise et condamnés par la justice.

Stefan Eriksson, qui a empoché plus de 3 millions de dollars de salaire, sans compter les 100 000 dollars d’allocation véhicule, aurait été condamné en 1993 et 1994 pour diverses activités illégales, dont une fraude financière, de la monnaie contrefaite et le vol de 3 millions de dollars à une institution financière. Il avait écopé de dix ans de prison. Il était alors considéré comme l’un des cerveaux d’une opération appelée par les médias de l’époque « Uppsala Mafia » dans la même ville où, coïncidence, Gizmondo Europe dispose de ses bureaux suédois.

Deux autres membres de l’équipe de Gizmondo sont également impliqués, notamment Johan Enander (« Torpedo » dans ce groupe mafieux) accusé par le passé de chantage et d’agressions. Il était chez Gizmondo « chef de la sécurité » ! Il n’y a pas à dire, les gens de Gizmondo ont le sens de l’humour.

Stefan Erikson et Carl Freer (l’ancien grand patron) tous deux démissionné de leur poste deux jours avant le lancement américain de la console et peu de temps avant ces révélations pour aller « mettre leurs compétences d’entrepreneurs au service d’autres entreprises » (sic !). Ils ont toutefois conservé leurs participations dans Tiger Telematics. D’ailleurs, la société leur doit encore beaucoup d’argent, à la suite de divers prêts personnels.

La société essaie tant bien que mal de sauver les meubles, en multipliant les communiqués. Des communiqués vides et inintéressants, où l’on apprend par exemple que l’accueil réservé à la console aux Etats-Unis fut « enthousiaste ». Mais personne n’est dupe et ce lancement fut l’un des plus désastreux de l’histoire du jeu vidéo, avec en tout et pour tout, douze points de ventes pour un pays de la taille d’un continent.

Michal Carrender, qui dirige désormais le groupe, déclare que ces connections mafieuses n’était pas connues de la société et que depuis quelques semaines, un groupe de personnes indépendantes a été formé à la direction pour surveiller les transactions financières... Un peu tard, semble-t-il. L’action ne cesse de plonger pour atteindre les 6 dollars hier (9 dollars lorsque nous avions rédigé notre dossier). L’introduction sur le marché du Nasdaq est toujours prévue dans un avenir proche. Carrender conclue en affirmant que « la situation est aujourd’hui bien meilleure qu’il y a trois semaines de cela ».

Les joueurs, eux, attendent toujours les 89 titres promis à maintes reprises pour la fin de l’année.



Olivier B.

Discussion sur le forum Yaronet





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux Exclusifs

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM