Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux retro

logo du site
[accueil]  [chercher]


2008-06-10 10:41
interview/Divers

[Interview] Midam : un nouveau Kid Paddle sur Nintendo DS pour fin 2008


[Pockett.net] – C'est dans le pavillon de la banlieue bruxelloise où il travaille que Midam, le papa de Kid Paddle, a accepté de nous accorder une interview. Au menu : les jeux vidéo de son héros sur consoles portables, ses futurs albums de BD, un site web qui vous permettra d'y participer, etc. Aucun transport en commun ne permettant de se rendre chez l'artiste, une voiture est venue nous chercher à la station la plus proche. Sur sa plaque minéralogique : « KID », car Midam possède les voitures immatriculées « KID 001 » et « KID 002 » - ça ne s'invente pas !

Pockett.net : En arrivant ici, c'est une surprise : on s'attend à voir un dessinateur qui travaille seul dans son coin, mais en fait il y a plusieurs personnes, c'est une vraie entreprise !
Midam : J'ai toujours estimé que la bande dessinée n'était qu'une facette d'un univers plus large qui pouvait être exploité de différentes façons. Il y a moyen d'injecter autant de créativité dans les produits dérivés que dans la BD. Outre la bande dessinée, Dupuis exploite ainsi Kid Paddle pour un dessin animé et d'autres produits (alimentaires, vêtements, fournitures scolaires, magazine...), mais ce personnage n'est qu'un des nombreux personnages que la société exploite. Je voulais qu'il y ait une personne qui soit chargée uniquement de Kid Paddle pour veiller au bon grain. J'ai engagé ma femme pour cela. Et il y avait tellement de choses à faire qu'à son tour elle a engagé une autre personne. Kid Paddle, c'est plus de 100 produits dérivés, dont une quinzaine actifs.

Pockett.net : Jusqu'à quel point êtes-vous impliqué dans Kid Paddle Magazine ?
Midam : Le magazine utilise seulement la licence, on est en bons termes bien sûr. Au départ, je trouvais que cela n'allait pas dans la bonne direction, mais on en a parlé et cela a été rectifié. Je leur fais un dessin de temps en temps. C'est un magazine qui parle de jeux vidéo alors que moi je n'y connais pas grand-chose. Kid n'est plus exclusivement un gamer. Dans le premier album, il était 100 % jeux vidéo, mais je trouvais que continuer ainsi c'était restreindre son univers, cela bridait ma créativité. Kid aime donc aussi ce qu'on trouve dans les jeux : les monstres, la bagarre, etc. Il est plus facile de s'identifier à lui, cela permet d'élargir le public. C'est sans doute mieux finalement si moi-même je ne suis pas fana de jeux vidéo.



Pockett.net : Quel est votre parcours ?
Midam : En 1992, j'ai créé le personnage de Kid Paddle, mais avant j'ai commencé par faire des dessins bouche-trous pour le magazine Spirou. L'illustrateur qui s'occupait de la rubrique jeux vidéo était lassé et a jetté l'éponge. Le rédacteur en chef m'a proposé la place et m'a confié une console Megadrive de Sega avec une poignée de jeux pour que j'essaye de pondre quelques choses. J'ai accepté mais à condition de faire une bande dessinée à la place d'illustrations isolées. Au début, ma BD n'occupait qu'une partie de la page et était entourée d'articles. Une vingtaine de semaines plus tard, le rédacteur en chef m'a proposé de faire une planche pleine page en face de laquelle se trouvait les articles jeux vidéo. Quelques temps plus tard, la rubrique jeux vidéo disparaissait mais ma planche restait. Mon premier album est sorti en 1996. En fait, ce n'était pas pareil à l'époque, l'éditeur voulait que les albums sortent par deux dans un délai assez rapproché. Il fallait donc que j'ai assez de matière pour remplir deux albums. Les premières planches de Spirou n'ont pas été réutilisées. J'ai dû redessiner une quinzaine de planches car mon style avait beaucoup évolué, mon coup de crayon n'était pas encore sûr, j'étais un jeune dessinateur. J'ai écrêmé aussi une dizaine de pages que je ne trouvais pas assez bonnes. Une partie des planches a été republiées ici ou là, dans le magazine Génération 4 par exemple.

Pockett.net : Où puisez-vous votre inspiration ?
Midam : Au début, je pensais que je la trouvais dans le tabac et le café. J'ai arrêté les deux, mais l'inspiration est toujours là, donc elle ne vient ni de l'un, ni de l'autre [rires]. En fait, c'est un travail perpetuel. Il faut être à l'affut, c'est très prenant, 24 heures sur 24, même la nuit. Je me suis déjà endormi en réfléchissant à un gag et le travail se terminait pendant le sommeil avec le résultat en me réveillant au petit matin.

Pockett.net : Quelles sont les différentes étapes quand vous faites une planche ?
Midam : Je note mes idées sur un carnet [ndlr : Midam nous montre des crayonnés, la plupart assez élaborés]. Quand je dois faire une planche, je regarde quelle est l'idée la plus aboutie. Des fois je reviens sur des anciennes idées que je complète au fur et à mesure. Je fais le découpage des cases en petit dans un coin, puis je dessine un brouillon. Souvent pour les cases les plus sophistiquées, je ne dessine pas à cette étape. Puis je passe à la planche au propre. Une autre personne fait les couleurs. J'ai le contrôle sur tout lorsque je fais un album. Ce n'est pas la même chose avec le dessin animé où peut être 80 personnes travaillent dont une majorité de Chinois, Coréens et Vietnamiens.

Pockett.net : Vous mettez combien de temps pour faire une planche une fois l'idée trouvée ?
Midam : En période de rush, je peux faire une planche en deux ou trois journées de 10 heures. Mais avec les droits d'auteurs qui tombent, je n'ai pas envie de m'imposer ce rythme. Je consacre donc trois à quatre heures par jour au dessin, et le reste du temps j'organise notre activité. Je n'ai pas signé avec Dupuis pour un nombre d'albums définis mais pour un nombre d'années, jusqu'en 2010. Il n'y a pas de Kid Paddle prévu pour cette année.

Pockett.net : Kid fréquente les salles d'arcade, mais joue peu ou pas sur consoles de salon ou consoles portables. Pourquoi ?
Midam : Je veux échapper aux repères de temps. Si Kid avait une Wii par exemple, on pourrait le situer dans le temps. Or la Wii sera sans doute ringarde dans 5 ans et je n'ai pas envie que mes albums paraissent ringards à mes lecteurs dans 5 ans ! Je fais donc une espèce de synthèse de consoles qui ne bouge pas dans le temps, un peu comme les cadrans des téléphones. C'est un problème quand Kid téléphone d'ailleurs : si j'avais représenté dans des planches de 1994 des appareils de 1994, maintenant 15 ans plus tard ils seraient ringards. Paradoxalement, des appareils comme ceux de 1960/1970 paraissent moins ringards. Les enfants ont aujourd'hui un téléphone portable. Mais demain ? Peut être seulement une oreillete... De toute façon, Kid ne téléphone plus.

Pockett.net : Pourquoi ne le fait-il plus ?
Midam : Je ne sais pas pourquoi.

Pockett.net : Que pensez-vous des jeux vidéo Kid Paddle sur consoles portables ?
Midam : Je n'ai regardé celà que d'assez loin, c'est une boite canadienne (Mistic Software) qui s'en occupe. Le premier sur Game Boy Advance a reçu de mauvaises critiques. J'avoue que je n'y ai pas vraiment joué. Pour le deuxième, sur Nintendo DS cette fois, on s'est impliqué un peu plus, les critiques étaient un peu meilleures. L'éditeur, Atari, nous a demandé un troisième jeu. Là, on s'est investi beaucoup plus. On a payé un critique extérieur pour dire ce qui ne va pas. J'ai fait quelques dessins et ma femme suit le développement au fur et à mesure. J'aime bien ses graphismes. Le jeu est prévu pour la fin de l'année 2008.

Pockett.net : Bon, malgré ce que vous nous avez dit avant, on ose vous demander à quels jeux vidéo vous jouez ?
Midam : Je m'y suis intéressé un peu l'année dernière. J'ai acheté une Wii pour voir ce que ça pourrait donner avec Kid. J'ai joué quelques minutes à Ratatouille, mais je n'ai pas compris ce qu'on attendait de moi. J'ai passé plus de temps sur un jeu d'avion qui se déroule pendant la Seconde Guerre mondiale – désolé, j'ai oublié le titre. Je ne suis pas un bon client et c'est mieux ainsi je pense.

Pockett.net : Vous lancez une nouvelle série, nous avons entendu dire...
Midam : Oui, Harding was here, dans un style totalement différent. C'est l'histoire d'un homme, Harding, qui a une machine à voyager dans le temps. Au début, il veut aller dans le passé pour acheter à un prix dérisoire des toiles de maîtres qu'il pourra revendre beaucoup plus chères. Mais finalement, il préfère se débrouiller pour apparaître dans les toiles ! Sur cette série, je ne suis que scénariste. Les dessins sont faits par Adam, le dessinateur de Game Over (ndlr : un spin-off de Kid Paddle). Le tome 1 sortira le 25 juin aux éditions Quadrants.

Pockett.net : Le dessinateur de [/i]Game Over[/i], ce n'est pas vous ?
Midam : L'idée est de moi, c'est pour cela qu'il y a mon nom sur la couverture, mais les dessins sont faits par Adam qui a appris à dessiner dans mon style. Game Over était au départ seulement pour faire patienter les lecteurs entre deux Kid Paddle. Mais c'est devenu un best-seller, on n'en revenait pas, alors on a fait un deuxième volume, qui s'est encore plus vendu ! Adam va très vite pour dessiner, mais on manque de scénarios. En 11 volumes de Kid Paddle, j'ai fait une centaine de gags « muets », j'étais un peu à sec. On a donc cherché d'autres scénaristes. Pour le premier volume, Thiriet avait de bonnes idées au début, puis on n'en retenait plus qu'une sur deux, une sur trois, une sur dix... Même chose pour le troisième volume (qui sort le 1er octobre prochain) avec Laurent Noblet au scénario. A un moment ce n'est plus rentable pour personne. Alors, cette semaine, nous allons lancer un site web, Game Over for ever. Il permettra à tout le monde de pouvoir proposer un scénario et d'être payé au forfait au cas où on le sélectionnerait pour le prochain album.


P.

Discussion sur le forum Yaronet





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux Exclusifs

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM