Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux Switch

logo du site
[accueil]  [chercher]


2014-09-25 11:59
interview/PS Vita

[Interview] La genèse du RPG Zodiac à venir sur PS Vita et iPad racontée par Kobojo


[Pockett.net] - Après avoir découvert le projet de RPG Zodiac pour PS Vita et iPad réalisé avec l'aide d'artistes ayant travaillé sur des jeux Final Fantasy dirigés aujourd'hui par la société française Kobojo, qu'on croyait cantonnée aux jeux casual, nous avons voulu en savoir plus. C'est Jean-Baptiste Fleury, directeur du marketing, qui a répondu à nos questions.

Pockett.net : Pouvez-vous vous présenter pour commencer ?
Jean-Baptiste Fleury : Je suis directeur du marketing chez Kobojo depuis deux ans. Avant j'ai travaillé en freelance avec des investisseurs en capital risque. Plus tôt, j'ai aussi travaillé chez Ubisoft pendant 5 ans, sur la stratégie des titres, sur les fusions/acquisitions. Et avant encore, j'ai travaillé chez Nintendo où j'étais producer/manager en charge des localisations. J'ai notamment traduit en français la moitié des noms des 150 premiers Pokémons dans les jeux Pokémon Rouge et Pokémon Bleu, nous avions établi des règles pour cela.

Pockett.net : Kobojo, c'est quoi, c'est qui ?
J.-B. F. : Kobojo a été fondée en 2008 par quatre amis ingénieurs de l'Epita. La société a beaucoup évolué. Aujourd'hui, nous sommes 48/49.

Pockett.net : Pour rester sous la fameuse limite des 50 employés ?
J.-B. F. : Non, nous avons un comité d'entreprise. A une époque, Kobojo avait une équipe proche de 80 personnes, il y a eu des difficultés et l'effectif s'est réduit. Mais nous avons repris les recrutements. Durant la première période, la société a lancé une dizaine de jeux, 7 sur Facebook et 4 sur mobiles. Aujourd'hui, la société est spécialisée dans le jeu mobile en conservant son héritage social. Depuis l'arrivée de Mario Rizzo au poste de p.-.d.g., la société est orientée mid-core. Nous sommes en particulier très intéressés par les RPG. C'est un marché très porteur. Les joueurs aiment la qualité, des titres qui créent un engagement avec une histoire, des personnages.

A une époque, nous avons lancé beaucoup de jeux très vite. Nous suivions sur Facebook les joueurs, on analysait leurs parties pour ce qui marchait ou pas, et on corrigeait le jeu pour qu'il convienne mieux aux joueurs. Cette technique reste toujours bonne. Mais aujourd'hui, nous voulons faire quelque chose de plus léché dès le début. On pense plus au produit, on investit plus dedans avec pour objectif de sortir un produit plus fini. LEs retours des joueurs restent importants pour nous, nous avons beaucoup de retours à analyser lors de phases beta.

Pockett.net : Comment est né Zodiac ?
J.-B. F. : Mario voulait créer un RPG sur mobiles. L'équipe a commencé à réfléchir. Julien Bourgeois, le game director (un passionné qui est aussi webmaster chez Legendra), est allé à un concert parisien de Hitoshi Sakimoto, compositeur de Final Fantasy et lui a proposé de rejoindre l'équipe. L'artiste est venu nous voir, il a vu le projet sous forme de quelques slides et, à notre grand plaisir, a dit oui. Ses compositions très belles donnent un souffle épique à notre jeu. Hitoshi Sakimoto a ajouté qu'il avait des amis au Japon qui pourraient rejoindre le projet. Lui et Julien sont partis à leur rencontre. Nous avons su leur expliquer avec très peu d'élèments ce que nous souhaitions faire. Et c'est ainsi que Kazushige Nojima, scénariste sur Final Fantasy nous a rejoint. Et nous avons encore d'autres belles surprises à vous annoncer plus tard.

Pockett.net : Quelles sont vos inspirations ?
J.-B. F. : Des jeux comme Valkyrie Profile, Dragon's Crown et les Final Fantasy.

Pockett.net : Et des succès récents du RPG mobile comme Brave Frontier ?
J.-B. F. : J'y joue. Mais nous trouvons Brave Frontier agressif au niveau de la monétisation. Aussi le jeu est beaucoup basé sur la progression, alors que Zodiac repose plus sur des contenus, une histoire. C'est assez différent finalement.

[center]

[/center]

Pockett.net : Pourquoi Zodiac est-il un RPG en 2D vu de côté alors que le genre est souvent en 3D désormais ?
J.-B. F. : Oh, ce n'est pas le seul jeu en 2D ! La 2D permet de se différencier. Aussi chez Kobojo, nous avons une longue expérience de la 2D. D'ailleurs, il n'est pas facile de trouver des personnes qui maîtrise la 2D. En interne, on se compare humblement à Disney, mais lorsque nous avons montré Zodiac au Tokyo Game Show, des gens ont fait la comparaison avec Vanillaware. Vu la qualité de leurs jeux, cela ne pouvait pas nous faire plus plaisir, mais nous savons que nous avons encore beaucoup de travail pour arriver à ce niveau.

Pockett.net : Combien de personnes ont travaillé sur le projet ? Pendant combien de temps ?
J.-B. F. : Il y avait deux personnes au début, puis l'équipe s'est agrandie étape par étape. D'abord il a fallu 2 mois pour mettre le projet sur papier, puis les premiers dessins et assets sont arrivés en novembre. Aujourd'hui, il y a 18 personnes chez notre studio à Dundee (Ecosse), 4 personnes à Paris (dont le directeur artistique) et, au Japon, une petite équipe. On peut aussi rajouter les personnes aux marketing ou en charge de l'aspect technique (les serveurs) qui sont aussi à Paris, soit en tout environ 25 personnes. C'est aujourd'hui cela Kobojo : travailler à distance entre différents pays grâce aux outils de communication moderne.

Pockett.net : Pourquoi ce nouveau studio en Ecosse ?
J.-B. F. : Mario aimait bien l'Ecosse et avait gardé des contacts à Dundee de l'époque où il était là-bas. Il y a beaucoup de sociétés de jeux, d'écoles de jeux, beaucoup de talents. Il nous a été facile de trouver des personnes avec une expériences de projets AAA. Il ne faut pas se voiler la face, le gouvernement local a aussi des offres pour soutenir la création, un peu comme au Canada.

Pockett.net : Pour l'instant, Zodiac a été montré sur PS Vita et iPad. Pourquoi la PS Vita ? C'est une première pour Kobojo.
J.-B. F. : Nous souhaitons faire un jeu multi-plates-formes. Nous avons pris Unity qui permet d'avoir le jeu sur plusieurs plates-formes en facilitant les choses. La PS Vita est une console très gamer, cela nous plaisait. Aussi parce que c'est Sony et que nous aimons Sony. La PS Vita marche très bien au Japon. Bref, c'était une bonne façon de communiquer au Tokyo Game Show. A terme, iOS, Android, PlayStation Store... On verra ! Mais il ne faut pas perdre de vue que le jeu est pensé pour les écrans tactiles.

Pockett.net : Il n'y a pas Unity sur Nintendo 3DS. Peut-on quand même espérer Zodiac sur cette console ?
J.-B. F. : Nous pouvons y réfléchir.

Pockett.net : Et une version Windows Phone ? Aux débuts de Windows Phone 7, Kobojo était présente sur cette plate-forme.
J.-B. F. : Si le portage est simple, on fera.

Pockett.net : Quel sera le modèle économique choisi ?
J.-B. F. : On reste ouvert pour le modèle. A priori, tout serait viable pour Zodiac, que ce soit un jeu premium ou free-to-play. Le jeu a un gros potentiel. D'ailleurs, pourquoi pas une belle édition collector avec des goodies ?

Pockett.net : Vous avez d'autres projets en cours ?
J.-B. F. : D'autres projets sont en cours de réflexion. Là, on veut installer Zodiac, en faire une marque. Le jeu continuera à vivre sur le long terme après son lancement, nous lui amènerons de nouveaux contenus.


Pour en savoir plus sur Zodiac, vous pouvez consulter notre preview.

[center]

[/center]

Olivier A.

Discussion sur le forum Yaronet





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux Exclusifs

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM