Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux Vita

logo du site
[accueil]  [chercher]


2013-02-18 14:43
news/Nintendo 3DS

Les 10 mesures que Nintendo doit mettre en œuvre pour redynamiser la 3DS en Occident


[Pockett.net] - La Nintendo 3DS se vend bien... La Nintendo 3DS se vend mal... Depuis deux ans, les « spécialistes » du secteur ne savent plus vraiment sur quel pied danser et multiplient les analyses contradictoires. Début 2013, Nintendo a tranché : la console effectue une belle performance au Japon, mais elle déçoit à l’international. Le constructeur souhaite réagir cette année, notamment en communiquant mieux auprès des joueurs. C’est bien, mais c’est très insuffisant. Voici dix propositions que Nintendo devrait mettre en œuvre pour redynamiser ce marché en Occident, selon nous.

- Choisir une ligne de communication et s’y tenir. Pendant plus d’un an, Nintendo a axé son discours de vente autour de la technologie de la 3D en relief, que le public a largement boudé. Du coup, le constructeur est revenu à un message plus traditionnel, mais dénué d'arguments percutants. A ce niveau, il reste encore beaucoup à faire. Aujourd'hui, concrètement, pourquoi acheter une Nintendo 3DS ?

- Mieux gérer le calendrier des sorties. Il est incompréhensible, lorsque l’on parle d’une société aussi vénérable que Nintendo, de constater qu’à aucun moment elle n’a su gérer correctement le planning des sorties de jeux de la 3DS. Certaines périodes - de longs mois - sont vides de sorties dignes d’intérêt tandis que certains titres sont présentés dans les rubriques « preview » de la presse depuis deux ans maintenant (Luigi’s Mansion 2 anyone ?). A force d’attendre des jeux qui n’arrivent pas, les joueurs finissent par se lasser et vont voir ailleurs si les pixels sont plus beaux.

- Reconquérir les sociétés tierces. Nous avions déjà tiré la sonnette d’alarme en août 2012, lors de la Gamescom en Allemagne : les éditeurs et développeurs tiers ont littéralement déserté la Nintendo 3DS. Alors que des centaines de jeux étaient présentés au plus grand salon européen du jeu vidéo, nous n’en avions trouvé qu'un nombre négligeable fonctionnant sur 3DS. Nous avions alors été les seuls à pointer du doigt ce fait, aussi incroyable que cela puisse paraître.

- Mettre en place un programme de localisation des meilleurs jeux japonais. Puisque les bons jeux occidentaux manquent cruellement sur 3DS, allons chercher les titres qui sortent du lot là où ils sont ! Avec ses moyens importants, Nintendo devrait être à même de soutenir ses partenaires tiers et leur ouvrir de nouvelles perspectives de marché.

- Mettre en place un fonds pour soutenir les petits développeurs indépendants les plus prometteurs, qui fourniraient leurs jeux sur l’eShop, en exclusivité.

- Totalement revoir l’eShop. Si un grand pas en avant a été effectué en matière d’interface depuis la DS, ce qui est proposé en 2013 sur 3DS est indigne d’un produit qui se veut « high-tech ». L’App Store, Google Play et même le PlayStation Store ont une belle longueur d’avance à ce niveau et, cela, les consommateurs le perçoivent.

- Ne pas innover qu'en matière de hardware, mais aussi de software. La dernière émission Nintendo Direct en date fut riche en présentations et en annonces. Mais ce fut aussi l'occasion de constater que le constructeur se contente, une fois de plus, de recycler ses veilles licences à tour de bras. Qui va nous faire croire que Nintendo, avec ses milliers de développeurs, n'est pas capable de nous pondre une seule nouvelle licence sur 3DS ?

- Le dématérialisé n'est pas l'ennemi de Nintendo. A force de vouloir défendre à tout prix son pré carré, le constructeur a complètement raté la vague du dématérialisé. Aujourd'hui, les partenaires tiers ne peuvent toujours pas proposer des jeux gratuits sur l'eShop, ce qui serait pourtant une porte ouverte au modèle freemium si populaire ailleurs. Nintendo se réserve ce droit. Par ailleurs, nombre de développeurs se plaignent de contraintes encore trop importantes imposées par Nintendo (et pas toujours transparentes), des blocages du constructeur pour commercialiser des jeux pourtant terminés ou bien encore du refus d'accorder des kits de développement, sans oublier le coût très important de ce kit de développement par rapport à ce qui se fait chez la concurrence. Ces règles pourraient changer dans un avenir proche, mais Nintendo a de gros efforts à faire pour permettre un maximum de créations de qualité sur sa 3DS.

- Clarifier le catalogue hardware. Qui n'a jamais assisté à une scène, en boutique spécialisée ou ailleurs, d'un vendeur tentant d'expliquer vainement à une mère de famille les différences entre une DS, une DSi, une DSi XL, une 3DS et une 3DS XL ? D'expliquer quels jeux sont compatibles avec quelles machines, dans un sens et pas dans l'autre ?

- S'adresser à un public de passionnés le plus large possible. les émissions Nintendo Direct font le bonheur des fans de la marque à travers le monde. Mais elles ne touchent, finalement, qu'une frange très limitée de la population des joueurs. Nintendo doit redoubler d'efforts à ce niveau-là, et ne plus bouder des salons incontournables tels que la Gamescom en Allemagne (275 000 visiteurs). A ce sujet, 2012 restera dans tous les esprits : alors que la société avait une nouvelle line up 3DS à présenter et, surtout, une nouvelle console (la Wii U), elle a préféré annuler sa participation pour d'obscures raisons. Une incroyable erreur stratégique qui, on l'espère, ne se renouvellera plus.


Olivier B.

Discussion sur le forum Yaronet





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux retro

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM