Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux retro

logo du site
[accueil]  [chercher]


2012-07-18 19:20
news/Android

[Édito] Console Ouya Android : la formule du jeu vidéo mobile peut-elle fonctionner sur nos télévisions ?


[Pockett.net] - L’affaire a été savamment orchestrée. Dans un premier temps, l’information du développement d’une nouvelle console a circulé dans les rédactions et sur Internet. Pour attirer l’attention des professionnels du monde de la presse, deux éléments ont été mis en avant : le système d’exploitation Android, et quelques noms bien connus tel que celui de Ed Fries, l'une des personnes responsables du lancement de la console Xbox première du nom. L’idée est toute simple : introduire les jeux vidéo mobiles sur nos écrans de télévision. Les constructeurs traditionnels tels que Microsoft, Nintendo ou Sony ne le permettent pas ? Voici Ouya !

Le buzz ayant été généré par des centaines d’articles sur Internet, la société conceptrice s’est lancée dans une seconde phase, à savoir l’ouverture d’une campagne de financement participatif sur le site Kickstarter. Ce qui prouve une chose : Ouya n’est pour l’heure qu’une idée qui ne dispose d’aucun soutien financier majeur. En clair, l’avenir d’Ouya est joué au culot et se fera - ou ne se fera pas - en fonction de l’intérêt porté par les gamers à ce projet. A vot’ bon cœur, M'sieurs, Dames... Pour l’heure, le projet a réuni plus de 5 millions de dollars. A l’échelle du site Kickstarter, c’est un succès indéniable. Mais, réflexion faite, 5 millions de dollars c’est une paille, une somme qui serait à peine en mesure de mettre en branle les chaines de production. Quid de la conception de l’appareil - sur le plan hardware et logiciel -, de l’acheminement, de la distribution et de la promotion sur le long terme ? Quoi qu’elle en dise, la société va devoir trouver d’autres sources de financement bien plus conséquentes si elle veut se donner les moyens de ses ambitions.

Au-delà de cette problématique très terre à terre, une question se pose : les joueurs ont-ils vraiment envie de payer pour une console qui proposera essentiellement des jeux déjà disponibles sur leurs smartphones ou tablettes (qu'ils peuvent brancher sur la télévision et sur des manettes pour les plus récents), voire sur les box des différents fournisseurs d’accès à Internet ou de télévision interactive ? On peut légitiment en douter. Et, si l’objectif d’Ouya est de proposer des jeux « gratuits » en grand nombre, nous savons bien que ces titre n’ont rien de « donné » pour quiconque voudra les exploiter un tant soit peu. Nous le voyons aujourd’hui tous les jours sur iPhone, iPad ou Android : la grande majorité des jeux gratuits proposés sur ces plates-formes ont été imaginés non pas pour le plaisir du joueur, mais pour mettre en place des mécanismes addictifs conduisant à d’importants achats de DLC.

L’intérêt des joueurs et du grand public en particulier est loin d’être prouvé. Celui des développeurs, par contre, est évident : Ouya leur permettrait de toucher un public plus large avec des coûts d’adaptation extrêmement faibles. Et surtout, cette plate-forme leur permettrait de s’affranchir de la mainmise des grands constructeurs traditionnels qui contrôlent absolument tout ce qui est produit sur leurs plates-formes numériques, qu’il s’agisse du Xbox Live, du PlayStation Store ou de l’eShop. Nous venons d’ailleurs d’apprendre que la société allemande Handy Games, bien connue pour ses productions mobiles, est l’un des six plus gros investisseurs de la campagne Kickstarter. L’éditeur promet que ses jeux seront portés sur Ouya. Du coup, on ne peut s’empêcher de se demander : qui sont les cinq autres premiers investisseurs ? Quoi qu’il en soit, d’autres petites et moyennes sociétés de l’industrie mobile pourraient bien lui emboîter le pas.

Une chose est sûre : si nous ne croyons pas vraiment en l’avenir en cette console et son succès auprès du grand public, nous suivrons l’affaire de près et avec beaucoup de curiosité, tant cette initiative est unique dans l’histoire du jeu vidéo.





Olivier B.

Discussion sur le forum Yaronet





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux Vita

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM