Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux Switch

logo du site
[accueil]  [chercher]


2012-03-24 10:21
news/Divers

Prix du jeu vidéo au ministère de la culture (et polémique)


[Pockett.net] - Cette semaine a eu lieu la remise du prix du jeu vidéo dans les prestigieux salons du ministère français de la culture. Un moyen pour le Ministre de la culture et de la communication, Frédéric Mitterrand, de montrer sa prise en compte du jeu vidéo et l'occasion d'annoncer également une future Cité du jeu vidéo. L'évènement s'est déroulé avec la participation de Claudie Haigneré (présidente d'Universcience), Éric Garandeau (président du Centre national du cinéma et de l'image animée) et le jury était présidé par David Cage (fondateur du studio Quantic Dream, auteur de Heavy Rain sur PlayStation 3).

Ne faisons pas durer le suspens, c'est Jazz: Trump's Journey d'Egg Ball et co-produit/co-édité par Bulkypix sur iPhone/iPad qui a gagné le prix du jeu de l'année, à l'unanimité du jury, selon David Cage. Jazz: Trump's Journey est un original jeu de plates-formes et de réflexion sur fond de musique jazz. Espérons que la récompense obtenue relancera les ventes : à l'heure actuelle, le jeu n'a reçu que 80 notes, très loin des gros succès de l'App Store. Dans la salle, plusieurs personnes du public étaient étonnées car c'est la première fois qu'elles entendaient parler de cette remise de prix. Aucune information n'était arrivée à elles précédemment concernant les nominés par exemple. Mais ce n'était pas la première édition : un prix a déjà été remis en 2010 à... Heavy Rain.

La soirée a commencé par un long discours de Frédéric Mitterrand qui dit avoir saisi l'importance du secteur du jeu vidéo en France : « La majorité de vos entreprises développe des créations pour les nouveaux supports : jeux accessibles en ligne sur Internet, jeux pour réseaux sociaux ou téléphones mobiles et tablettes, qui ont un fort potentiel de croissance ». Malaise chez les quelques petits développeurs qui sont dans le public, quelques instants plus tard, quand le Ministre ajoute : « Certaines productions récentes d'entreprises françaises ou détenues par des intérêts français se sont illustrées par leur créativité, leur capacité d'innovation et par leur succès critique et public - par exemple avec Assassin's Creed d'Ubisoft, vendu à 20 millions d'exemplaires dans le monde, qui explore l'univers médiéval du monde des croisades et les villes italiennes de la Renaissance avec un luxe inouï de détails historiques et un graphisme très soigné ». Si Ubisoft est une société française, le jeu cité a lui été réalisé au Canada, un pays qui fait bien plus au plan politique pour aider son industrie du jeu vidéo.

D'ailleurs, plusieurs studios ne sont pas venus. N'étaient-ils pas invités ou ont-ils préféré ne pas venir ? Autre absence de taille : celle du Syndicat National du Jeu Vidéo qui les représente. Ce dernier nous a répondu par la voix de Julien Villedieu : « Le syndicat n’était pas représenté [...] car nous n'avions pas le cœur a la fête en raison des difficultés que rencontrent les entreprises du secteur en France actuellement. Cette soirée nous a paru parfaitement inappropriée dans ce contexte ».

Le Ministre dit pourtant être conscient de ces difficultés : « L'heure ne peut en effet être consacrée seulement à la célébration des créateurs et de la création, tant je sais que votre secteur connaît une mutation profonde, et n'est pas épargné par les difficultés économiques, les crises de croissance, qui ont vu certains studios parmi les plus créatifs disparaître l'an passé. Le premier des chantiers concerne l'amélioration et l'approfondissement des dispositifs de soutien et d'accompagnement publics. Je suis ainsi pleinement mobilisé auprès des instances communautaires pour obtenir enfin le renouvellement de l'agrément relatif au crédit d'impôt. Je me suis rendu il y a un mois à Bruxelles pour porter ce message auprès des commissaires Joaquin Almunia, Neelie Kroes et Andrea Vassiliou. Malgré la longueur, voire la lenteur parfois du dialogue avec la Commission, j'ai bon espoir que nous puissions aboutir d'ici la fin du premier semestre 2012 ». Encore la faute à l'Europe ? Le même jour, on apprend que le Royaume Uni va instaurer des réductions d'impôts pour les sociétés de jeu vidéo.

Les autres pistes de travaux évoquées par le Ministre sont l'accès au financement et la clarification du cadre juridique du jeu vidéo. La reconnaissance du jeu vidéo passe aussi par un nouvel établissement dans le cadre d'Universcience (La Cité de la science et le Palais de la découverte). Frédéric Mitterrand le présente ainsi : « Résolument ouverte sur un large public, la Cité du jeu vidéo permettra une approche novatrice de l'ensemble de la filière, à travers la découverte, l'apprentissage, la compréhension et la pratique, en permettant également au public d'expérimenter des contenus originaux. À l'image du formidable essor de ce secteur en France, elle s'érigera en tant que haut lieu de convergence des publics et favorisera la rencontre et le dialogue entre joueurs, parents, enseignants, adolescents et professionnels ».

Après une présentation plus détaillée par Claudie Haigneré de cette Cité de 1 000 m² dont l'ouverture est prévue au second semestre 2013, le Ministre ajoutera : « Cela donne envie de rester ! ». Eh oui, bientôt les élections présidentielles et, peut être, un nouveau Ministre !


Olivier A.

Discussion sur le forum Yaronet





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux retro

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM