Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux 3DS

logo du site
[accueil]  [chercher]


2011-08-30 20:46
news/Divers

[GC 2011] Rumeurs, potins et anecdotes plus ou moins savoureuses


[Pockett.net] - Les grands salons de jeu vidéo, c'est un peu toujours la même chose : il y a les informations officielles distribuées à tout le monde. Il y a aussi les informations distribuées avec parcimonie à quelques médias de choix, les exclusivités. Puis, il y a toutes les informations et opinions divulguées en « off » comme on dit dans le jargon journalistique. Il s'agit-là souvent d'éléments intéressants mais que l'auteur n'osera affirmer publiquement, sans compter les potins, les rumeurs et autres petites choses savoureuses. Comme l'année dernière, la rédaction de Pockett Videogames vous en présente en petit florilège - toujours en respectant l'anonymat de nos sources, une règle élémentaire.

En matière de jeu vidéo mobile, c'est bien évidemment les importantes mutations du marché qui sont sur toutes les lèvres. Les studios indépendants se demandent à quoi « joue » Nintendo. Certains n'ont pas reçu le kit de développement qu'ils ont demandé, d'autres ont décidé d'abandonner leurs projets 3DS ou de finir ceux en cours avant d'en finir avec la console en relief... à moins que Nintendo ne corrige le tir.

La quasi-totalité des studios louent en revanche les efforts de Sony pour la PS Vita. Ils ont reçu des kits de développement et la société répond présente quand il faut aider. Exactement le discours inverse à celui qu'on entendait il y a quelques années ; il semblerait que Sony ait décidé de redorer son blason. Pour beaucoup de professionnels, la PS Vita peut marcher commercialement. Et d'entendre dire un grand patron de société : « Je n'aimerais pas être Nintendo dans les dix années à venir ». De fait, on entend souvent que Nintendo a creusé sa propre tombe, avec un modèle vidéoludique fermé et parfois archaïque. Mais qui sait véritablement ? Le géant nippon a sans doute encore plus d'un tour dans sa salopette.

Du côté des « anciennes » consoles, cela semble bel et bien fini. La plupart des sociétés terminent simplement les projets en cours, avant de passer à autre chose. Dans un autre registre, un studio nous annonce 50 000 ventes pour un de ses jeux sur le DSiWare, c'est le plus gros chiffre que nous ayons relevé. Il nous a semblé très satisfait de cette performance.

Développer, c'est bien beau, mais la plupart des studios qui travaillent sur consoles disent peiner à trouver des éditeurs désormais. Selon eux, le marché a migré vers le jeu sur smartphones. Si on croise partout des iPhone et des iPad dans les allées du salon, ce sont des appareils Android qu'on nous sort lorsqu'on demande à voir les jeux à venir. Paradoxalement, les développeurs pestent contre la lenteur des appareils équipés du système de Google. On assiste à des comparatifs entre le même jeu sur iPad et Android, avec des machines réputées rapides : Android ne suit pas, faute à un empilement de surcouches. Quant à Microsoft, elle ne fait aucun effort particulier pour ses Windows Phone 7, et quasi aucun studio ne nous fait part de projets en cours dessus. D'ailleurs, un studio nous annonce 500 ventes à un euro pour un jeu pourtant correct. Pas de quoi rentabiliser le développement, loin de là même ! Le jeu sortira prochainement sur iPhone.

Par ailleurs, en matière de modèle économique, c'est le freemium qui est sur toutes les bouches en matière de jeux mobiles. Bien que beaucoup de développeurs abhorrent l'idée même de se lancer dans un tel projet... C'est un paradoxe largement constaté : les développeurs indépendants encensent une nouvelle donne qui leur permet désormais de se passer de tout éditeur, mais en même temps peinent à trouver la bonne formule pour faire parler d'eux et de leurs jeux afin de bien vendre ou rentabiliser. Nombre d'entre eux sont venus nous demander des conseils à ce sujet. Et de citer un autre patron d'entreprise : « Le temps de Nintendo et Sony est révolu. Personne ne sait ce qu'il se passera d'ici deux ans, c'est un peu inquiétant il faut bien le reconnaître. Mais c'est aussi la période la plus excitante que je n'ai jamais vécue car tout est possible ! ».

Parfois, l'incertitude fait place à l'amateurisme ou à autre chose que nous ne saurions qualifier. Une société coréenne qui fait des jeux online et mobiles (Toppig) nous explique qu'elle ne veut pas que les journalistes écrivent des articles sur ses jeux et refuse de répondre à nos questions. Une société chinoise qui fait des accessoires pour console (Z-Joy) refuse de répondre à nos questions et de nous donner une photographie d'un socle NGP (désormais connue sous le nom de PS Vita), alors qu'il y a deux posters sur les murs de son stand. Motif : elle craint de se faire pirater et doit donc faire une enquête sur nous d'abord. Oui, des Chinois qui ont peur de se faire pirater par des Occidentaux ! Une société anglaise nous explique vouloir porter son titre phare, un jeu online, sur smartphones mais on se rend compte que notre interlocuteur ne connait ni Windows Phone 7, ni... Android. Bonne chance !


Olivier A. et Olivier B.

Discussion sur le forum Yaronet





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux Switch

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM