Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux retro

logo du site
[accueil]  [chercher]


2005-11-13 18:20
news/PSP

PSP et pixels défectueux : Pockett.net transmet le dossier à la Répression des fraudes


[Pockett.net] – Des utilisateurs souffrent de pixel(s) défectueux sur leur PSP alors qu’ils n’avaient pas été prévenus de ces possibles désagréments à l’achat de leur console. Les magasins ne souhaitant pas effectuer un remplacement systématique, Pockett.net transmet le dossier et une longue liste de témoignages à la Répression des fraudes.


Depuis le 1er septembre 2005, la console de jeux vidéo portable PSP de Sony est disponible en France. Rapidement, de nombreux acheteurs ont alerté la rédaction de Pockett Videogames : leurs consoles souffrent de problèmes divers, le plus souvent de pixels défectueux (zones non actives sur l’écran) ou de bouton qui reste enfoncé.

Pourtant, la veille de la sortie de la PSP en Europe, le quotidien Métro posait une question à Georges Fornay, p.-d.g. de Sony Computer France : « Certains acheteurs se sont plaints de pixels morts sur les écrans et de bouton bloqué... Ces défauts sont-ils réglés ? ». Réponse : « Il n'y a aucun problème de ce type. Plus de 5 millions de PSP ont été vendus au Japon et aux Etats-Unis, s'il y avait des problèmes techniques, cela se saurait. »

Or dans la documentation de la PSP, on découvre qu’il « existe sur chaque écran un nombre minime de pixels sombres ou allumés en continu » du fait de la technologie LCD. Rien n’étant indiqué à ce sujet sur l’emballage et dans la documentation publicitaire, le consommateur ne le découvre qu’une fois la console achetée – trop tard pour la plupart des magasins qui refusent de reprendre le produit ensuite. De plus, contrairement à ce qu’affirme Sony, ces problèmes ne sont pas systématiques sur tous les écrans. Les écrans LCD font l’objet de « classes » de qualité indiquant à partir de quel moment le produit doit être changé au nom de la garantie. Les consoles de jeux concurrentes comme la DS de Nintendo et la N-Gage de Nokia sont remplacées dès le premier pixel défectueux. Là encore, rien, aucune classe n’est indiquée par Sony sur l’emballage et la documentation publicitaire. Le consommateur pourrait donc supposer que la PSP, comme les concurrentes, relève de la classe de qualité la plus exigeante.

Après une première vague de mécontentements, la société a finalement décidé d’envoyer un message à son réseau de distribution que nous nous sommes procurés. Elle y fait « appel à l'arbitrage et au pragmatisme des responsables SAV en magasin pour évaluer si la console doit être reprise ou non ». Mais du fait du caractère trop subjectif de ce conseil, contrairement à un seuil indiqué noir sur blanc, nos lecteurs n’ont toujours pas obtenu satisfaction.

Les discussions ne menant à rien entre Sony et notre rédaction, nous avons donc décidé de transmettre le dossier et un extrait de 150 témoignages à la Répression des fraudes. D’autres actions complémentaires restent envisagées.



D’autres témoignages n’ayant pas encore été classés, un second envoi à la DGCCRF aura lieu prochainement. Si vous êtes concernés par des pixel(s) défectueux ou un autre problème et que votre revendeur ne veut rien entendre, n’hésitez pas à remplir le formulaire.

P.

Discussion sur le forum Yaronet





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux 3DS

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM