Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info

Play-Asia.com - Jeux Vita

logo du site
[accueil]  [chercher]


2001-10-01 00:00
news/

Wonderborg, le robot de la WonderSwan


Le WonderBorg est un robot de la forme d’un insecte, programmable depuis une WonderSwan. Il est livré en kit (750 FF, 114 euros), comme un montage « à la Kinder », accompagné d’une cartouche Robot Works.



Cette dernière est équipée d’un émetteur infrarouges pour transmettre le programme au robot, à une vingtaine de centimètres au maximum, face au récepteur. Les non japonisants pourront sans problème s’y essayer car le logiciel est entièrement traduit et il y a une notice (très) simplifiée en anglais. La programmation est facilitée, l’interface ressemblant à un éditeur de musique techno de type Dance eJay. Il y a plusieurs pistes sur lesquelles on dispose des blocs «capteur» et «action». Imaginons qu’on utilise un bloc «rien n’est détecté» puis un bloc « avance » derrière, le robot comprendra : « Si mes senseurs ne détectent rien, j’avance ! ». Les capteurs sont nombreux : un senseur infrarouges (pour éviter les obstacles sur la route), un capteur sensible à la lumière, un capteur de sol (qui va constater s’il y a un trou devant) et deux senseurs de toucher situés sur les antennes. On dispose d’un timer pour suspendre une action pendant un instant défini. Le Wonderborg peut donc contourner un objet, reculer ou attendre que l’obstacle se déplace. Il est aussi capable de danser ou jouer de la musique. S’il rencontre un congénère, il adoptera le comportement que vous lui aurez enseigné (menaçant, peureux, amoureux, etc.).



Outre le logiciel de programmation, la cartouche propose de télécommander les mouvements de l’insecte en temps réel, sans le programmer (pratique pour voir s’il y a un capteur hors service ou plutôt s’il s’agit d’une erreur dans votre programme). On peut aussi s’en servir comme d’une sorte de Tamagotchi, mais ce mode est très limité. Le mode Set Up permet de régler la sensibilité des capteurs, la vitesse de l’engin, etc. Toujours grâce au port IR, on peut s’échanger des programmes entre amis : profitez des 15 emplacements mémoire ! Enfin, on trouve une sorte de jeu qui constitue un entraînement pour le futur programmeur que vous êtes. Il s’agit de diriger un WonderBorg virtuel d’un point à un autre, en temps limité, dans des stages à la difficulté croissante.

De nombreuses pièces de rechange sont présentes dans le pack, en cas de casse ou si vous vous lassez du look de votre protégé. On peut choisir entre deux sortes de pattes ou d’antennes, mettre des roues, etc. Les Japonais vont plus loin en peignant et déguisant leurs robots : GundamBorg, StarWarBorg, etc. On peut aussi rajouter des options à l’engin, achetées ou fabriquées soi-même. En effet, les concepteurs ont intégré une prise sous l’insecte pour y connecter un système électrique géré par le logiciel grâce au bloc «option». Des plans de montages et de beaux prototypes sont illustrés dans le livre WonderBook (environ 115 FF, soit 17 euros).



Vous n’avez pas de WonderSwan ? Bonne nouvelle : le WonderBorg existe aussi en version PC sous Windows, un peu plus chère (environ 1 000 FF, soit 152 euros) car elle comprend une interface infrarouges à brancher sur un port série de l’ordinateur. Le look de la bestiole elle-même change peu mais les fonctionnalités restent les mêmes.

Un jouet vraiment évolutif et très intéressant ! Regrettons qu’il ne soit pas disponible en France...

Ramza




Dossier publié dans Pocket Magazine n°9





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook

Twitter

LinkedIn

Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Play-Asia.com - Jeux retro

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  © ACBM